Circoncision – Historique et Conséquences

http://www.circumcision.org/brain.htm

La circoncision* endommage le cerveau de manière permanente

L’opération soumet l’enfant à un traumatisme significatif.

Alors que je faisais mon internat dans le département d’épidémiologie, je fus approché par un groupe d’infirmières qui tentaient d’organiser une manifestation contre la circoncision des bébés mâles à l’hôpital général Kingston. Elles disaient que leurs observations indiquaient que les bébés soumis à la procédure étaient sujets à des niveaux élevés et inhumains de souffrance qui, par la suite, affectaient de manière défavorable leur comportement. Elles disaient qu’elles avaient besoin d’étayer scientifiquement leur position. Ce fut mon idée d’utiliser l’IRMf [Imagerie par résonance magnétique fonctionnelle] et les PET scans [Tomoscintigraphie par Émission de Positrons] afin d’observer directement les effets de la circoncision sur le cerveau des bébés.

L’opérateur de l’IRM à l’hôpital était l’un de mes amis, et il fut d’accord pour nous laisser utiliser la machine à des fins de recherche après les heures normales d’opération. Nous trouvâmes également une infirmière qui subissait d’intenses pressions de la part de son mari pour que leur nouveau-né soit circoncis, et elle était prête à ce que son fils soit le sujet de notre étude. Son but était de fournir des informations scientifiques qui puissent éventuellement être utilisées afin d’interdire la circoncision des bébés mâles. Vu qu’aucune autorisation du comité d’éthique n’était nécessaire afin de pratiquer une circoncision de routine sur un bébé mâle, nous n’avons pas jugé nécessaire de demander la permission de mener notre étude.

Nous attachâmes solidement le bébé à un « circumstraint » en plastique classique à l’aide de bandes velcro. Nous immobilisâmes complètement la tête du bébé à l’aide de scotch chirurgical standard. Le tout fut ensuite introduit dans la chambre de l’IRM. Vu qu’aucun objet en métal ne peut être utilisé à cause des champs magnétiques élevés en action dans la machine, le docteur qui pratiqua l’opération chirurgicale elle-même se servit d’une cloche en plastique [Plastibell] et d’une lame en obsidienne stérilisée afin de couper le prépuce. Aucun anesthésiant ne fut utilisé.

Le bébé fut maintenu dans la machine pendant plusieurs minutes afin de générer les données de base [au repos] de l’activité métabolique normale du cerveau. Cela fut utilisé pour comparer les données obtenues pendant et après l’opération. L’analyse des données IRM indiqua que la chirurgie soumit le bébé à un traumatisme significatif. Les plus grands changements se produisirent dans le système limbique, se concentrant dans l’amygdale [au niveau du cerveau] et les lobes frontaux et temporaux.

Un neurologue qui consulta les résultats postula que les données indiquaient que la circoncision affectait le plus intensément les portions du cerveau de la victime associées au raisonnement, à la perception, et aux émotions. Des tests subséquents du bébé un jour, une semaine, et un mois après l’opération indiquèrent que le cerveau de l’enfant n’a jamais récupéré par rapport à sa configuration de base d’avant l’opération. En d’autres termes, les preuves produites par cette recherche indiquent que le cerveau du bébé circoncis a été changé de manière permanente par cette opération chirurgicale.

Nos problèmes commencèrent quand nous tentâmes de publier nos découvertes dans la littérature médicale publique. Tous les participants de cette recherche y compris moi-même furent convoqués devant un comité disciplinaire de l’hôpital et furent sévèrement réprimandés. On nous dit que si la circoncision des bébés mâles était légale dans toutes les circonstances au Canada, toute tentative pour étudier les effets néfastes de la circoncision était strictement prohibée par les règles d’éthique. Non seulement nous ne pouvions publier les résultats de notre recherche, mais nous devions également détruire tous ces résultats. Si nous refusions, nous fumes tous menacés d’un renvoi immédiat et de poursuites judiciaires.

J’encourage toute personne ayant accès aux machines d’IRMf et de PET scans de reproduire notre recherche telle que décrite ci-dessus, de confirmer nos résultats, puis de les publier dans la littérature scientifique.

 

Paul D. Tinari, Ph. D.

 

[*Note : Aux États-Unis – et possiblement au Canada – la circoncision est très largement répandue, et pas seulement au sein de la communauté juive.]

 

historique-de-la-circoncision

Publicités

Des bienfaits de la Marie-Jeanne

À partir de 12s dans la vidéo jusqu’à 1’12s:

Je souffre des symptômes de la maladie de Parkinson
pour lesquels j’ai été traité par stimulation du cerveau

via une opération chirurgicale, ce qui masque relativement bien
mes tremblements, mais dans le cadre de cette vidéo

j’ai éteint mon appareil de stimulation afin que vous puissiez constater l’état de mes tremblements

sans traitement aucun.

Je ne tolère pas les médicaments prescrits pour la maladie de Parkinson.

Ils me mettent dans un sale état.

Ce que je vais faire maintenant c’est m’auto-médiquer à l’aide d’un peu de marijuana

puis je vais revenir dans 20 ou 30 minutes pour vous montrer la différence.

Ça fait 20 minutes que j’ai pris  environ 30 mg de marijuana

soit une pincée vraiment, à l’aide d’un vaporisateur.

et vous pouvez voir que mes tremblements se sont calmés de manière significative.

En fait, ils sont presqu’entièrement sous contrôle.

Le soulagement est sans commune mesure.

 

Martin Armstrong – L’Enfer de 2017

WHY 2017 is The Threshold to Chaos

J’avertis depuis longtemps que 2017 sera l’Année de l’Enfer Politique avec 4 référendums/élections majeurs qui pourraient saper la confiance dans les gouvernements – Brexit, élections présidentielles aux USA, élections en France, et élections en Allemagne. Ces 4 événements peuvent potentiellement renverser les attentes quant à l’avenir. La perception du gouvernement par le public – quelle qu’elle soit – pourrait s’inverser. La clé de la transition de la confiance dans le secteur public vers la confiance dans le secteur privé se trouve dans la portée de ces 4 votes. C’est ce que notre modèle prévoit – la montée de l’instabilité politique. Nous sommes dans l’ère de la montée de l’anti-establishment et des 3èmes  partis.

Cependant, j’ai également averti que la Sécu serait dans le rouge dès l’année prochaine aux USA, ce dont bien évidemment les médias de masse ne se foulent pas de parler de peur que cela jetterait de l’huile sur le feu de la corruption politique. Mais ce qui n’est pas non plus expliqué par les médias est que l’Obamacare [soins de santé « pour tous »] est en train de s’effondrer sur lui-même. La structure tout entière de l’Obamacare est le Ponzi perpétuel  dont ils se sont servi pour la Sécu.

La théorie derrière l’Obamacare était de forcer les jeunes à acheter des assurances-santé, et vu qu’ils en ont rarement besoin dans l’ensemble, ils auraient payé plus qu’ils n’auraient reçu. Ainsi, l’idée était d’exploiter les jeunes pour payer pour ceux qui ne pouvaient pas se permettre des soins. La théorie est tombée à l’eau car les jeunes n’achètent pas d’assurance.

Pour l’année fiscale 2015, la pénalité pour ne pas acheter d’assurance-santé est de 2% du revenu brut du foyer, soit 325$ par adulte et 162,5$ par enfant, et un maximum de 975$.

Pour l’année fiscale 2016, la pénalité est passée à 2,5% du revenu brut du foyer, soit 695$ par adulte et 347,5$ par enfant, et un maximum de 2.085$.

Les pénalités restent inférieures au coût de l’assurance, qui est souvent de + de 300$/mois. Même à 695$, c’est moins de 58$/mois, et il est impossible de trouver une assurance-santé aussi bon marché. Comme le projet a lamentablement échoué, les assureurs abandonnent peu à peu l’Obamacare. Il n’y a pas eu de participation massive des jeunes à qui ils auraient pu faire payer des primes élevées sans dépenses supplémentaires en contrepartie, alors ils ont vu plus d’argent sortir qu’entrer. La Kaiser Family Foundation a publié une étude sur l’Obamacare dans laquelle il est révélé que celui-ci s’écroule sous son propre poids. « Le nombre de comtés comprenant un assureur unique risque d’augmenter, de 225 (7% des comtés) en 2016 à 974 (31%) en 2017 »

United Healthcare a abandonné la plupart des 34 marchés d’états et Aetna suit derrière. Le Guardian a écrit que l’Obamacare était en quasi-effondrement…

En 2017 nous devrions assister à son échec complet. Bien sûr, si Hillary devient Présidente, cela signifiera des impôts plus élevés pour essayer de maintenir ce projet en vie vu que les Démocrates n’admettent jamais avoir eu tort, surtout pour une erreur de cette magnitude. La seule manière de s’attaquer au problème de la santé est d’arrêter de subventionner ces soins. Si le gouvernement votait tout simplement une loi selon laquelle les hôpitaux ne recevraient plus qu’un montant fixe par type de soin et qui interdirait de faire payer quoi que ce soit de plus par les individus, on assisterait à l’émergence d’une compétition pour la première fois. Les hôpitaux de leur côté essayent de mettre sur la paille les cliniques privées…

La santé est le SEUL business – en dehors de politiciens de Washington – qui n’est pas soumis aux cycles des affaires. Le gouvernement doit également mettre un terme aux procès sans queue ni tête en fixant un montant maximum par type d’erreur médicale. Mais pour mettre ce genre de réforme en œuvre il faut commencer par nettoyer Washington qui est composée à 45% d’avocats contre 6% dans la population en moyenne.

Chroniques de l’absurdité ambiante 26-08

cucked
Une cour de justice régionale allemande a reconnu comme valide le mariage d’une Syrienne de 14 ans à son cousin de 20 ans en dépit du fait que l’âge légal en Allemagne est de 16 ans.
Free Slaves
En 1850, 42% des Noirs libres de Charleston, Caroline du Sud, possédaient des esclaves
hermione
J. K. Rowling: Hermione dans le livre – la couleur de sa peau n’a jamais été spécifiée. Rowling adore l’idée d’une Hermione noire. Dans le livre: Le visage blanc d’Hermione se détachait de derrière un arbre.
Musées
Le musée Jibaozhai dans la province de Hebei, Chine, a été fermé en début d’année après qu’il a été découvert que la majorité de ses 40.000 pièces « antiques » sont des faux.

TTIP

 

 

Le TTIP

Seuls 6 chapitres traitent de commerce. 24 sont dédiés aux droits spéciaux pour les sociétés.

Les lois existantes empêchant les banques de provoquer une nouvelle crise financière deviennent illégales.

Il signe la fin de l’internet libre.

Les profits des sociétés pharmaceutiques augmenteront du fait des prix plus élevés des médicaments vitaux, limitant ainsi leur accès à une partie de la population.

Les économistes avertissent que le traité tuera 450.000 emplois aux USA, 58.000 au Canada, 75.000 au Japon.

Protéger l’environnement ou la santé humaine ne sera pas permis si cela limite les profits de quelque manière que ce soit.

Les sociétés pourront renverser les législations d’un pays dans des tribunaux privés.

Une fois mis en application, le traité n’a ni date limite ni clause échappatoire.

 

 

ZeroHedge mix 07-06-16

  • Les rendements atteignent des plus bas historiques: le rendement moyen des obligations d’état allemandes est désormais en-dessous de 0 pour la 1ère fois de l’histoire.
  • Les taux négatifs mettent la pression sur le secteur bancaire: historiquement, l’indice bancaire européen a tendance à sous-performer quand les taux d’intérêt baissent et que la courbe des taux s’aplatit. Pour l’instant les banques sur-performent. Cela devrait changer.
  • Au sein de l’Europe, les banques italiennes sont particulièrement touchées.
Taux de rendement moyen des obligations d’état allemandes
Les taux des obligations allemandes à 10 et 30 ans continuent de chuter. L’écart devrait se reserrer.
Les banques (en blanc) ont surperformé les taux ces derniers temps. Là aussi l’écart devrait se reserrer.
Les banques italiennes sous-performent par rapport au secteur bancaire de l’UE de l’écart le + important pour 2016.
Le taux de change USD / CNH (China Offshore Spot) signale l’affaiblissement du CNH en dépit de la faiblesse constatée du $.
Le pétrole (en blanc) s’est déconnecté des métaux de base en mai. Seul le temps dira lequel des deux indices reflète le mieux la réalité de l’économie.

 

wwiii

Mais…mais…mais… L’Obamacare était censé mettre les soins de santé à la portée de tout le monde…?!

ZeroHedge mix 26-05-16

Il y a moins de 10 ans, le moindre murmure que la Fed soit soutenait les marchés soit les poussait activement vers le haut était suffisant pour que l’émetteur soit condamné comme théoricien du complot lunatique et ne soit plus invité dans aucune conversation civilisée.

[…] C’est pourquoi nous avons été étonnés de lire un rapport écrit par la branche de St. Louis de la Fed intitulé « L’augmentation des cours des actions est-elle liée aux inégalités de revenus?« , qui, s’il répondait par l’affirmative serait une admission accidentelle par la Fed elle-même qu’elle a joué un rôle essentiel dans la création du plus massif écart de richesses et de revenus jamais vu dans l’histoire des USA (et pire que pendant la Grande Dépression).

À notre grande surprise la réponse était « oui. »

[…] Le graphe ci-dessous montre les cours des actions (tels que mesurés par l’indice S&P500) aux côtés du coefficient de Gini qui représente une mesure des inégalités de revenu. (Un coefficient de Gini de 0 signifie que les revenus sont parfaitement égaux, un ocefficient de 1 qu’ils sont parfaitement inégaux.)

Les auteurs soulignent que l’inégalité à commencer à augmenter dans les années 1970. Le Bureau du Congrès sur le Budget a estimé qu’entre 1979 et 2011:

  • Le revenu de marché a crû d’en moyenne 16% dans les quatre quintiles inférieurs.
  • Il a crû de 56% pour les 81ème à 99ème percentiles.
  • Il a crû de 174% pour le 1% supérieur.

Concernant le rendement des actions, l’indice S&P500 a augmenté de 92 en 1977 à plus de 1.476 en 2007. En comparaison, il n’a augmenté que de 50% au cours des 30 années précédentes. Les auteurs notent: « Alors que les actions montent, les gains sont distribués de manière disproportionnée aux riches. Les familles à revenu faible ou moyen qui ont également peu de richesses sont moins susceptibles d’exposer leurs économies aux risques plus élevés des marchés actions. »

Owyang et Shell concluent: « L’augmentation de l’inégalité des revenus dans les années 1970 a été accompagnée, en partie, par des gains dans les marchés actions. La corrélation entre les cours des actions et l’inégalité des revenus vient du fait que les gains dans les marchés actions ont tendance à bénéficier les plus riches dans la distribution de richesse, qui ont un meilleur accès et un taux de participation plus élevé dans ces marchés d’actifs.« 

Merci, ô Fed, de transformer une théorie du complot de plus en un complot avéré de plus. […]

 

La croissance de la population a été le moteur principal de la croissance de la demande globale et de la croissance de la consommation. L’augmentation des salaires a été largement compensée par l’augmentation des prix (inflation), du coup l’élément fondamental de la croissance de la demande est la bonne vieille croissance de la population…et le ralentissement de la croissance de cette population devrait inquiéter ceux qui s’attendent à ce que les 10-20 ans à venir soient à l’image des 7 décennies passées.

Le graphique ci-dessous combine la croissance annuelle des 15-64 ans parmi la population des 15-64 ans de l’OCDE, la Chine, le Brésil, et la Russie contre les taux court terme de la Fed (%), la dette globale, et le PNB global. À dire vrai, il illustre bien toutes les mauvaises choses qui nous attendent si on continue sur notre lancée.

[Conclusion: il n’y a pas de bout du tunnel…]

 

…les résidents de Beech Grove, Indiana, ont été terrifié par leur réveil la nuit dernière au son des bombes et des hélicoptères, et ont inondé les services d’urgence par leurs coups de fils paniqués… Les officiels de la police ont rapidement confirmé qu’il s’agissait d’un exercice militaire planifié.

 

Merci Obamacare…

 

Plus de 1.300 étudiants de l’université des arts libéraux de Midwestern ont signé une pétition demandant à ce que l’université en finisse des notes en-dessous de ‘C’ pour le semestre, et certains étudiants demandent des alternatives à l’examen standard de milieu d’année scolaire, tel q’une discussion avec le professeur au lieu d’une dissertation.

Comme l’exprime si éloquemment Jim Quinn de The Burning Platform:

Ces abrutis sont trop drôles. L’idiocratie dans toute sa splendeur. Ce n’est plus un film. C’est devenu la réalité dans les campus des universités à travers les USA.

 

Censure au Huff Post : le cas Vaxxed

http://www.zerohedge.com/news/2016-04-28/why-our-children-should-hate-us-read-lance-simmens-article-banned-huffington-post

Submitted by Mike Krieger via Liberty Blitzkrieg blog,

Lisez l’article « Pourquoi Nos Enfants Devraient Nous Détester » de Lance Simmens banni par le Huff Post.

Lance Simmens a fait sa carrière dans le public. En particulier, il a travaillé pour deux présidents américains ainsi que quelques sénateurs et gouverneurs. Depuis sa retraite il est un auteur prolifique, ayant écrit 180 articles dans le Huffington Post ces 8 dernières années. C’est pourquoi cela a été un choc quand il a découvert que l’un de ces articles les plus récents a été retiré par le Huffington Post peu après sa publication. C’est le premier article jamais refusé par le journal en ligne, et le sujet inacceptable traité n’était rien de plus qu’un compte rendu positif du documentaire Vaxxed interdit partout.

Son article sur Vaxxed reste absent du site alors le voici :

Pourquoi Nos Enfants Devraient Nous Détester

Vaxxed, le documentaire controversé alléguant d’un lien causal direct entre les vaccins et l’augmentation exponentielle de l’autisme chez les enfants est une œuvre hautement perturbante et par conséquent extrêmement importante qui provoquera l’insomnie chez les parents d’enfants un peu partout.

J’ai eu l’honneur tant de voir le film que de participer à une table ronde après coup avec son producteur, Del Bigtree, et son directeur, le Dr. Andrew Wakefield. C’est un film à voir absolument qui mérite de servir de catalyseur à un débat national sur le rôle des vaccins obligatoires pour les enfants et le rôle de l’industrie pharmaceutique dans le processus de décision du gouvernement.

Ce qui est tout autant perturbant, en revanche, est que le film présente une avalanche supplémentaire d’allégations documentées critiquant sévèrement non seulement la corruption des agences gouvernementales de régulation mais aussi la corruption de la science et de la méthode scientifique elle-même. Et dans la mesure où la campagne présidentielle actuelle a mis à jour un mécontentement virulent vis-à-vis de nos dirigeants élus et des institutions gouvernementales, nous devons sauter sur l’occasion pour sérieusement remettre en question ce que beaucoup prennent pour acquis : nommément, que la mission la plus sacrée du gouvernement est la protection de la santé publique, la sécurité, et le bien-être. Le film documente avec soin les décisions du Centers for Disease Control [Centres de Contrôle des Maladies] qui accréditent la thèse d’une corruption systémique.

En tant que père de deux enfants de la génération Y, j’ai été bombardé de ce qui s’est révélé être un cynisme avéré, des critiques, et le rejet du gouvernement. Ayant consacré presque 40 an de ma vie à la promotion des services publics et du gouvernement, j’en suis venu à reconsidérer ma réticence initiale à de telles critiques. Les enfants ont le droit d’être cyniques et critiques, et aussi dur qu’il soit pour les parents de l’accepter, en savent probablement plus que nous.

La corruption de la science et de la méthode scientifique s’est manifestée de la manière la plus flagrante ces dernières années par une volée de tentatives visant à nier l’existence des changements climatiques globaux et le rôle que l’utilisation sans frein des combustibles fossiles joue dans ce domaine. Ces tentatives, bien évidemment, se fondent sur les manœuvres tactiques visant à gagner du temps perfectionnées par l’industrie du tabac il y a plus d’un demi-siècle. Ces « marchands de doutes » manifestent un écran de fumée efficace qui réussit à obstruer la pensée rationnelle d’un public qui ne se doute de rien et préfèrerait laisser le sujet à des experts. Et les experts dans le domaine de la protection du public sont ceux que l’on élit pour manœuvrer l’État.

Mais dernièrement nous avons eu droit à de la veule fourberie politique, qui, je dois admettre avec tristesse, est complètement bipartisane, concernant des sujets tels que le fracking et la substitution du gaz naturel comme énergie prétendument de substitution pour assurer la transition entre le charbon et les énergies renouvelables. Essentiellement ce que l’on fait est de substituer une forme de gaz à effet de serre, le dioxyde de carbone et ses conséquences atmosphériques à long terme, pour un autre gaz encore plus efficace à enfermer la chaleur, le méthane, à court et moyen termes. C’est de la folie fossile qui condamnera nos enfants et petits-enfants à une vie entière de choix cornéliens promettant une qualité de vie bien moindre. Mais les effets ne seront visibles que longtemps après que ceux qui auront pris les décisions auront quitté leurs hauts perchoirs gouvernementaux.

Le fracking contamine les réserves d’eau ainsi que l’air que nous respirons, il cause des problèmes de santé publique et facilite les tremblements de terre dans des lieux qui n’en ont jamais fait l’expérience, et pourtant les réactions des autorités de régulation sont négligeables. Alors que l’état de New York maintient un moratoire sur le fracking, son voisin la Pennsylvanie continue à mettre en danger la vie des communautés. La Californie – avec son gouverneur Jerry Brown qui ne mâche pas ses mots contestant les changements climatiques et promettant de devenir un leader mondial sur les stratégies de mitigation – manque plus ou moins à l’appel en ce qui concerne la régulation du fracking dans la Central Valley et même à l’intérieur des limites de Los Angeles. L’échec de l’autorité de régulation de la Californie à axer la priorité sur la santé et la sécurité des citoyens plutôt que sur les desiderata de l’industrie frôle le caractère criminel.

Nous avons tous été témoins du désastre causé par BP dans le Golfe du Mexique, et son lâche cousin, Porter Ranch en Californie, décrit comme « BP à l’intérieur des terres, » soit la libération de presque 100.000 tonnes de méthane d’une fuite dans un puits de stockage de gaz naturel. Et pourtant nous continuons joyeusement à pousser les politiques de production des combustibles fossiles subventionnées par le gouvernement et qui bénéficient aux plus riches sociétés qui soient dans le monde.

On constate l’échec du gouvernement et fort probablement la négligence criminelle si ce n’est des actes dignes de mise en examen de la part d’officiels du gouvernement à Flint, Michigan, et bien évidemment dans des villes à travers les USA.

Des crimes contre l’humanité sont commis par des sociétés de produits chimiques telles que Monsanto alors que des glyphosates et de la nourriture génétiquement modifiée arrivent confortablement dans nos cuisines et nos estomacs. Steven Druker, dans son ouvrage majeur Altered Genes, Twisted Truth a méticuleusement répertorié la corruption systémique au sein de la Food and Drug Administration [qui autorise ou non entre autres les médicaments, NdT].

À Malibu existe un effort local pour s’attaquer au problème de la présence de PCB dans le mastic autour des fenêtres des écoles, et pourtant la direction desdites écoles dépense des millions de dollars pour combattre leur remplacement plutôt que de simplement les enlever. Une fois encore il semble être bien plus facile de dépenser de l’argent pour nier les preuves plutôt que de résoudre le problème. C’est indécent et malheureusement le problème dépasse les écoles et concerne le pays tout entier. Pourquoi sommes-nous si peu émus des dommages que nous infligeons à nos enfants ?

Pour finir, nous sommes face à un échec monumental de la part du 4ème état, les médias. Se pliant aux pressions de riches publicitaires, les médias refusent ne serait-ce que de faire une tentative dans le domaine du journalisme d’investigation.  Une notable exception fut le cas de l’équipe d’investigation Spotlight du Boston Globe qui a mis à jour une corruption massive au sein de l’archidiocèse catholique, ce dernier ayant abrité des prêtres abuseurs d’enfants et pédophiles. Nous nous félicitions de ceci comme d’un acte de grande valeur alors que ce devrait être une habitude. Ceci ne devrait pas être une exception ; ce devrait être la norme et les médias abdiquent leur responsabilité quant à la révélation de la vérité, préférant à la place l’option plus tranquille consistant à être partie prenante dans l’étouffement de l’affaire. Richard Dreyfuss et moi-même avons récemment écrit un article à quatre mains pointant du doigt la complicité dans ce cas.

J’ai travaillé dans de multiples agences gouvernementales à des niveaux élevés où j’ai tenté de m’en remettre à l’expertise scientifique lorsque j’étais face à des décisions politiques majeures affectant des millions de personnes. Voir la corruption systémique qui a lieu dans les agences gouvernementales telles que l’Agence de Protection de l’Environnement, le Ministère de l’Énergie, le Ministère de la Santé et des Services à la Personne y compris le CDC et la FDA non seulement me rend triste mais également me rend furieux.

Il y a toujours eu une tentative dans ce pays pour équilibrer l’avarice du secteur privé grâce à des outils de régulation dans le secteur public qui protègent les plus vulnérables dans notre société. Cet équilibre se retrouve sans dessus dessous, et comme le prouve l’effort récent des personnes impliquées dans Vaxxed, nous en tant que société ne pouvons plus dépendre des dirigeants et institutions du gouvernement pour nous protéger.

Nous devons commencer par élire des dirigeants qui restaureront cet équilibre nécessaire pour protéger au moins nos enfants. Si nous ne le faisons pas, l’héritage que nous leur laisserons sera reçu avec du mépris et de la colère. Dans ce cas nos enfants nous connaissent mieux que nous ne nous connaissons nous-mêmes. Quel triste constat sur l’état des lieux de l’espèce humaine.

La première chose qui frappe en lisant cet article c’est que seule une petite partie parle de Vaxxed, et pourtant le simple soutien de ce documentaire par un auteur confirmé qui est publié dans le Huffington Post depuis presque une décennie est suffisant pour provoquer son interdiction.

Ce qui amène des questions subsidiaires. Est-ce ainsi que le HP traite ses contributeurs de longue date ? Les auteurs ne sont-ils pas autorisés à partager leurs opinions personnelles concernant un film ? Ou le problème est-il ce film en particulier ? Pourquoi ce seul documentaire représente-il une telle menace ?

Il semble que ce soit ce documentaire en particulier, ce qui me donne encore plus envie de le voir. Comme je l’ai écrit dans un article publié plus tôt dans le mois, Vidéo du jour – Le Producteur du Documentaire sur les Vaccins Banni du Festival du Film de Tribeca S’Exprime :

Ce que j’ai du mal à comprendre c’est pourquoi un documentaire apparemment si facile à démonter et plein de foutaises représente une telle menace pour autant de gens. En effet, les critiques du film devraient être ravis d’avoir l’occasion de discréditer le film publiquement, et la panique totale générée par la simple diffusion d’un film est ce que je trouve le plus bizarre et digne d’être noté.

Peut-être cela est-il dû en partie à la chose suivante, rapportée dans une récente critique du film publiée par le Hollywood Reporter :

Tout est valide, mais également purement anecdotique. Il est plus intéressant d’apprendre que les fabricants de médicaments sont protégés par la loi fédérale des plaintes prétendant que des effets secondaires existent, causés par les vaccins, et que les demandes de dommages sont gérées par une cour de justice précise qui est communément appelée la « Cour Vaccin, » une expression qui n’inspire pas vraiment confiance.

Je n’ai pas vu ce documentaire, mais une chose est certaine. Des gens très, très puissants et influents en sont terrifiés et font tout ce qui est en leur pouvoir pour s’assurer qu’il ne voit jamais le jour.

Ce qui me rend encore infiniment plus curieux.

Voilà la bande-annonce :

6 soins d’urgence hollywoodiens qui peuvent vous tuer II

# 3 Il est pris de convulsions ! Coincez qqch dans sa bouche qu’il n’avale pas sa langue !

Vu dans :

Urgences, M.A.S.H., Alien

D’après Hollywood :

Prenez Jean Fictif, le jongleur de furets typique :

Un jour il s’occupe de ses affaires, jonglant avec des furets, quand tout d’un coup il voit à la périphérie de son regard un épisode de Pokemon et fait instantanément une crise d’épilepsie. Les gens autour de lui n’ont que quelques secondes pour lui fourrer quelque chose dans la bouche, comme une cuillère en bois ou un de ses furets, afin de l’empêcher d’avaler sa propre langue et d’étouffer jusqu’à ce que mort s’en suive.

Joe subit des spasmes et lutte, mais grâce aux efforts galants des personnes alentour sa voie respiratoire reste dénuée de tout obstacle et il a la vie sauve. En dehors de la crise, il peut quand-même mourir de cela.

Là où ils ont tout faux :

Si on apprécierait tous une bonne excuse pour coincer des objets pris au hasard dans la bouche d’un étranger, il se trouve qu’il est médicalement impossible d’avaler sa propre langue. Du coup ce que vous avez fait pour aider cet homme entrant en convulsions dans le supermarché était techniquement une agression sexuelle.

 

Il est vrai qu’une victime d’épilepsie voit sa mâchoire se serrer pendant une crise, et si cela pouvait résulter en dégâts à la langue, tout ça est peu de choses comparé à la blessure infligée en immobilisant quelqu’un au sol et en forçant sa bouche ouverte en insérant un objet à l’intérieur.

La mâchoire humaine a la force de Musclor, et quand elle se ferme involontairement, elle peut et doit rester ainsi. Essayer de la maintenir ouverte peut aisément causer des dégâts mécaniques aux dents, aux gencives, à la langue ou à vos propres doigts. Encore pire, si quelqu’un souffrant d’une crise mord quelque chose cela peut potentiellement bloquer leur voie respiratoire et les suffoquer, ce qui est, rappelez-vous, exactement ce que vous vouliez empêcher au départ.

En vérité, à moins d’être formé par le SAMU, la seule chose que vous devriez faire et de protéger la tête de la victime et d’attendre une ambulance.

« …pourquoi y a-t-il des bouts de furets dans la bouche de cet homme ?! »

 

# 2 Arrêter une hémorragie à l’aide d’un garrot

Vu dans :

M.A.S.H., Piège de Cristal, Jurassic Park, nombre de séries policières.

D’après Hollywood :

D’après la logique télévisuelle, quand quelqu’un est poignardé ou reçoit une balle et commence à répandre son sang comme une canette de soda qu’on a fait tomber, la première chose à faire est d’arracher ses vêtements pour mettre à jour ses abdominaux bien formés et reluisants. Ensuite, vous prenez des morceaux de tissu et vous les attachez en serrant très fort au-dessus de la fuite, fabriquant un garrot fait maison qui empêche le sang de s’évader et maintient la victime en vie. Si la victime est une blonde, votre récompense devrait être les nénés :

Là où ils ont tout faux :

Le problème avec l’utilisation d’un garrot pour empêcher une blessure de vider le sang d’une victime c’est que couper la circulation d’autres parties du corps vers la partie blessée revient un peu à faire sauter le système d’alimentation en eau de votre ville parce que vous n’arrivez pas à arrêter la petite fuite de votre robinet dans la cuisine. C’est un tantinet drastique et quelqu’un va probablement en mourir à cause de ça.

Effectuer un garrot à un membre perdant du sang devrait être le dernier recours, la mesure en cas désespéré le plus absolu. Couper la circulation à une zone de votre corps peut mener à des nécroses, un mot qui fait penser à ‘zombie’ et pour cause vu qu’il signifie « votre peau est en train de mourir, elle pourrit, et doit être amputée. » Et croyez-nous, quoi que ce soit la perfection de vos abdos, être responsable de la perte d’un membre d’une jolie fille c’est un carton rouge direct.

La meilleure option est d’appliquer une pression directement sur la blessure avec un morceau de tissu ou de la gaze tout en dépêchant la victime vers un foutu hôpital. Les garrots ne marchent véritablement que quand vous avez déjà perdu un membre, parce qu’ils coupent la circulation et empêchent par conséquent la perte de votre sang via votre moignon.

 

# 1 Il a reçu une balle ! Il faut qu’on l’enlève !

Vu dans :

Urgences, M.A.S.H., absolument tous les films d’action jamais réalisés.

D’après Hollywood :

À regarder des films on croirait que la plupart des balles sont du poison radioactif, vu à quelle vitesse les docteurs fictifs essaient de les ôter des corps des victimes. Quelqu’un reçoit un projectile et avant que leur corps ne touche le sol, cinq soignants apparaissent et commencent à creuser la blessure avant que la vie du héros ne quitte son corps.

Là où ils ont tout faux :

Il se trouve que vous devriez laisser la balle exactement là où elle est. Une fois tirées, les balles chauffent rapidement et atteignent des températures très élevées, si élevées que du temps qu’elles se logent dans le corps de 50 Cent, elles sont complètement stériles et ne posent pas de risque de septicémie quel qu’il soit. En revanche elles peuvent effectuer une pression sur des vaisseaux sanguins vitaux qui pourraient facilement être sectionnés par une tentative d’enlèvement, et, comme on l’a souligné plus tôt, vous avez un chouïa besoin de sang pour vivre.

Si vous ne voulez pas que des balles flottent à l’intérieur de votre corps pour le restant de vos jours, vous pouvez choisir une procédure pour les enlever au bout d’un moment, mais c’est rarement une priorité absolue.

Ironiquement, certains spécialistes sont persuadés que les Présidents Garfield et McKinley auraient pu survivre à leur assassinat si les foutus toubibs n’avaient pas farfouillé tout de suite dans leur abdomen avec des instruments sales et des mains non lavées en cherchant à ôter les balles. Et quand Teddy Roosevelt se fit tirer dans la poitrine, il refusa de se faire extraire le bout de métal, une décision qui lui sauva probablement la vie.

La balle est descendue plus tard pour former un 3ème testicule.

Cezary

http://www.cracked.com/article/18363_6-life-saving-techniques-from-movies-that-can-kill-you/

http://www.cracked.com/article/18363_6-life-saving-techniques-from-movies-that-can-kill-you_p2/

6 soins d’urgence hollywoodiens qui peuvent vous tuer I

On s’attend à ce que le niveau médical à la télé soit un peu tiré par les cheveux, comment la manière grâce à laquelle Dr. House parvient à retenir l’ordre des médecins de saisir sa licence et d’y mettre le feu.

Mais ce manque de réalisme ne fait de mal à personne en dehors de notre intelligence, contrairement à ces mythes médicaux d’Hollywood qui peuvent entraîner la mort :

 

# 6 La RCP (réanimation cardio-pulmonaire) fonctionne quand tout le reste échoue

Vu dans :

Abysse, House, Urgences, Grey’s Anatomy, Chicago Hope.

D’après Hollywood :

Parfois les docteurs doivent s’investir de près pour empêcher la mort de voler leurs patients avant qu’ils aient une chance de payer leurs factures médicales. En chevauchant lesdits patients, en leur faisant du bouche-à-bouche et en cognant sur leur poitrine tel Alex Van Halen [batteur du groupe éponyme], un docteur peut ramener quelqu’un des Champs Elyséens, toussant et postillonnant mais vivant et en plutôt bonne forme.

Une tournante de CPR ne marche pas non plus.

Là où ils ont tout faux :

On ne dit pas que vous ne devriez pas effectuer une RCP dans la vraie vie – la RCP fonctionne, plus ou moins, en oxygénant le système et occasionnellement en réimprimant un rythme régulier au cœur. Cependant, il n’y a pas grand-chose que la procédure puisse faire pour quelqu’un qui a déjà cessé d’être vivant.

CPR

Enfoiré! Je t’avais dit que je le ferais!
T’es le prochain sur la liste!

Aussi, la RCP est loin d’être aussi sexy qu’à la télé ou dans les films. Une RCP correctement effectuée finit en général par péter la cage thoracique du patient, ce qui ne colle pas idéalement avec une bande originale sur laquelle joue un orchestre philharmonique prenant. Et le taux de réussite est étonnamment bas, quelque chose comme 2 à 4%. En fait, la plupart des sites sur la ressuscitation manuelle vous diront d’emblée qu’elle ne marche presque jamais.

Une mort certaine semble alléchante quand l’alternative est une probabilité de 2 à 4% de faire l’expérience d’un étranger vous perforant la cage thoracique et bavant dans votre gorge.

Dans la même veine…

 

# 5 Les défibrillateurs peuvent vous ramener d’entre les morts

Vu dans :

Toutes les séries médicales ayant jamais existé.

D’après Hollywood :

Le défibrillateur permet apparemment de ramener n’importe qui dont le cœur s’est arrêté de battre du royaume d’Hadès, à condition qu’au moins 75% de leur corps soient intacts.

Vite, le défibrillateur !

Avec cet appareil incroyable fruit de la technologie moderne, nous sommes capables de rire au visage de la mort, puis de lui cracher au même visage, puis de passer de coups de fil obscènes à sa femme à 3 h du mat, de lui voler son journal du matin et de chier sur son porche. Grâce à la science.

Là où ils ont tout faux :

Vous êtes-vous déjà posé la question de savoir pourquoi ils l’appellent un défibrillateur au lieu d’un dé-tuant ou d’un dé-loisdelanaturisant ? C’est parce que les défibrillateurs ne fonctionnent pas comme ça : ils ne peuvent pas ramener les gens à la vie. Ils sont un peu comme Sean Connery : suaves et sexy dans les films, mais ils ne payent pas de mine dans la vraie vie (aussi vieux et poilus).

En gros, ce que les défibrillateurs peuvent faire c’est aider un patient à retrouver un rythme cardiaque régulier quand leur cœur est en voie de s’arrêter, ce qu’il fait en arrêtant leur cœur. Avec un peu de chance, il repart alors avec un rythme normal. Si le patient est déjà en état de mort clinique, c.-à-d. que leur cœur a cessé de battre, se servir d’un défibrillateur pour le faire cesser encore plus fait autant de bien qu’un d’enlever une tumeur maligne avec une décharge de fusil à pompe.

 

# 4 Les blessures par balle à l’épaule ou la jambe sont bénignes

Vu dans :

Piège de Cristal, Rambo, absolument chaque film d’action jamais réalisé.

D’après Hollywood :

Dans les films et à la télé, se prendre une balle dans le bras ou la jambe à simplement pour conséquence un léger saignement et un boitement avec les dents serrées, ce qui vous donne l’air un dur à cuir de première…

Là où ils ont tout faux :

Concernant les balles et votre corps, pensez moins en termes de « faire un tourniquet de mon bandeau et abattre une douzaine de terroristes supplémentaire » et plus en termes « dépenser des milliers de $ en douloureuses greffes de nerfs. » Par exemple, une étude portant sur 58 patients avec blessure par balle à l’épaule a trouvé que 4 mois après la blessure initiale, 51 d’entre eux souffraient de douleur persistante due à des dommages vasculaires, et la moitié finissait avec une perte de mobilité partiale ou complète de leur bras, réduisant ainsi leur capacité à cogner les terroristes de 50%.

Seulement si ce sont des fiottes!

Pour la jambe ce n’est pas mieux. Dû aux artères qui peuplent densément l’essentiel du corps au-dessus de la rotule, n’importe quel projectile pénétrant cette zone est susceptible de couper quelque chose de vachement important. Sans des soins médicaux immédiats, tirer sur quelqu’un dans la jambe peut lui faire perdre plus de sang que de jeter un orphelin hémophile à travers une baie vitrée.

Cet orphelin.

Honnêtement, si vous devez vraiment prendre une balle, le meilleur endroit semble être le postérieur. Avec ses couche de graisse et l’absence d’artères majeures ou de nexus nerveux, une balle dans les fesses est votre meilleure chance d’éviter des dommages permanents en dehors d’éviter purement et simplement les fusillades.