Du génocide arménien

Voilà une phrase que je pensais ne jamais écire: j’ai traduit undocument de Kim Kardashian. L’ex-star du porno a pris une page entière dans un journal pour dénoncer la négation du génocide arménien par des agences de relatiosn publiques turques.

Ma famille et moi-même ne sommes pas étrangers aux foutaises dans la presse. On a appris à ne pas y prêter attention. Les mensonges font de bons titres, de bons titres font de bonnes couvertures, de bonnes couvertures font vendre les magazines. Mais quand j’ai entendu parler de cette publicité d’une page entière dans le Wall Street Journal niant le génocide arménien, je ne pouvais pas ne pas réagir.

La pub a été payée par Plateforme Turque [Turkic Platform]. Je ne listerai pas le site web du groupe, vu que je ne veux envoyer personne chez eux, mais en gros ils disent que pas autant de gens sont morts que donné par les historiens, et que c’était la faute des Arméniens.

Il est imprudent, énervant, et dangereux que le WSJ publie une telle chose. C’est une chose que les tabloïdes fassent de l’argent sur des scandales montés de toutes pièces, mais qu’une publication respectable telle que le WSJ fasse de l’argent sur un génocide est honteux et inacceptable. Comment se fait-il que chaque fois que l’on fait un pas en avant, on fait deux pas en arrière ?

Gawker a demandé au WSJ pourquoi ils avaient publié une telle pub. Leur réponse a été : « Nous acceptions un vaste panel de publicités, y compris celles avec des points de vue provocateurs. Si nous passons en revue les pubs en matière de goût, les points de vue variés et divergents exprimés appartiennent aux auteurs de ces pubs. »

Prôner la négation d’un génocide par le pays qui en a été l’auteur n’est pas publier « un point de vue provocateur, » c’est répandre des mensonges. C’est moralement totalement irresponsable  et, plus que tout, dangereux. Si cela avait été une pub niant l’holocauste, ou avançant une théorie du complot quant au 11 septembre, l’auraient-ils publiée ?

Nombre d’historiens croient que si la Turquie avait été tenue responsable du génocide arménien, et réprimandée pour ce qu’elle avait fait, l’holocauste aurait pu ne pas se produire. En 1939, une semaine avant l’invasion de la Pologne par les Nazis, Hitler a déclaré : « Qui, après tout, parle aujourd’hui de l’annihilation des Arméniens ? » Nous. Nous devons. Nous devons en parler jusqu’à ce qu’elle soit reconnue par nos gouvernements parce que quand nous nions notre passé, nous mettons en danger notre futur. Quand nous nous autorisons à être mis au silence pour de l’argent, par peur ou pour le pouvoir, nous enseignons à nos enfants que la vérité n’a pas d’importance. Nous devons honorer la VÉRITÉ de notre historie afin de protéger leur futur. Nous devons être meilleurs que cela.

Kim

kardash-armenian-genocide-1

armenian-genocide
Chrétiennes arméniennes crucifiées
Publicités