6 soins d’urgence hollywoodiens qui peuvent vous tuer I

On s’attend à ce que le niveau médical à la télé soit un peu tiré par les cheveux, comment la manière grâce à laquelle Dr. House parvient à retenir l’ordre des médecins de saisir sa licence et d’y mettre le feu.

Mais ce manque de réalisme ne fait de mal à personne en dehors de notre intelligence, contrairement à ces mythes médicaux d’Hollywood qui peuvent entraîner la mort :

 

# 6 La RCP (réanimation cardio-pulmonaire) fonctionne quand tout le reste échoue

Vu dans :

Abysse, House, Urgences, Grey’s Anatomy, Chicago Hope.

D’après Hollywood :

Parfois les docteurs doivent s’investir de près pour empêcher la mort de voler leurs patients avant qu’ils aient une chance de payer leurs factures médicales. En chevauchant lesdits patients, en leur faisant du bouche-à-bouche et en cognant sur leur poitrine tel Alex Van Halen [batteur du groupe éponyme], un docteur peut ramener quelqu’un des Champs Elyséens, toussant et postillonnant mais vivant et en plutôt bonne forme.

Une tournante de CPR ne marche pas non plus.

Là où ils ont tout faux :

On ne dit pas que vous ne devriez pas effectuer une RCP dans la vraie vie – la RCP fonctionne, plus ou moins, en oxygénant le système et occasionnellement en réimprimant un rythme régulier au cœur. Cependant, il n’y a pas grand-chose que la procédure puisse faire pour quelqu’un qui a déjà cessé d’être vivant.

CPR

Enfoiré! Je t’avais dit que je le ferais!
T’es le prochain sur la liste!

Aussi, la RCP est loin d’être aussi sexy qu’à la télé ou dans les films. Une RCP correctement effectuée finit en général par péter la cage thoracique du patient, ce qui ne colle pas idéalement avec une bande originale sur laquelle joue un orchestre philharmonique prenant. Et le taux de réussite est étonnamment bas, quelque chose comme 2 à 4%. En fait, la plupart des sites sur la ressuscitation manuelle vous diront d’emblée qu’elle ne marche presque jamais.

Une mort certaine semble alléchante quand l’alternative est une probabilité de 2 à 4% de faire l’expérience d’un étranger vous perforant la cage thoracique et bavant dans votre gorge.

Dans la même veine…

 

# 5 Les défibrillateurs peuvent vous ramener d’entre les morts

Vu dans :

Toutes les séries médicales ayant jamais existé.

D’après Hollywood :

Le défibrillateur permet apparemment de ramener n’importe qui dont le cœur s’est arrêté de battre du royaume d’Hadès, à condition qu’au moins 75% de leur corps soient intacts.

Vite, le défibrillateur !

Avec cet appareil incroyable fruit de la technologie moderne, nous sommes capables de rire au visage de la mort, puis de lui cracher au même visage, puis de passer de coups de fil obscènes à sa femme à 3 h du mat, de lui voler son journal du matin et de chier sur son porche. Grâce à la science.

Là où ils ont tout faux :

Vous êtes-vous déjà posé la question de savoir pourquoi ils l’appellent un défibrillateur au lieu d’un dé-tuant ou d’un dé-loisdelanaturisant ? C’est parce que les défibrillateurs ne fonctionnent pas comme ça : ils ne peuvent pas ramener les gens à la vie. Ils sont un peu comme Sean Connery : suaves et sexy dans les films, mais ils ne payent pas de mine dans la vraie vie (aussi vieux et poilus).

En gros, ce que les défibrillateurs peuvent faire c’est aider un patient à retrouver un rythme cardiaque régulier quand leur cœur est en voie de s’arrêter, ce qu’il fait en arrêtant leur cœur. Avec un peu de chance, il repart alors avec un rythme normal. Si le patient est déjà en état de mort clinique, c.-à-d. que leur cœur a cessé de battre, se servir d’un défibrillateur pour le faire cesser encore plus fait autant de bien qu’un d’enlever une tumeur maligne avec une décharge de fusil à pompe.

 

# 4 Les blessures par balle à l’épaule ou la jambe sont bénignes

Vu dans :

Piège de Cristal, Rambo, absolument chaque film d’action jamais réalisé.

D’après Hollywood :

Dans les films et à la télé, se prendre une balle dans le bras ou la jambe à simplement pour conséquence un léger saignement et un boitement avec les dents serrées, ce qui vous donne l’air un dur à cuir de première…

Là où ils ont tout faux :

Concernant les balles et votre corps, pensez moins en termes de « faire un tourniquet de mon bandeau et abattre une douzaine de terroristes supplémentaire » et plus en termes « dépenser des milliers de $ en douloureuses greffes de nerfs. » Par exemple, une étude portant sur 58 patients avec blessure par balle à l’épaule a trouvé que 4 mois après la blessure initiale, 51 d’entre eux souffraient de douleur persistante due à des dommages vasculaires, et la moitié finissait avec une perte de mobilité partiale ou complète de leur bras, réduisant ainsi leur capacité à cogner les terroristes de 50%.

Seulement si ce sont des fiottes!

Pour la jambe ce n’est pas mieux. Dû aux artères qui peuplent densément l’essentiel du corps au-dessus de la rotule, n’importe quel projectile pénétrant cette zone est susceptible de couper quelque chose de vachement important. Sans des soins médicaux immédiats, tirer sur quelqu’un dans la jambe peut lui faire perdre plus de sang que de jeter un orphelin hémophile à travers une baie vitrée.

Cet orphelin.

Honnêtement, si vous devez vraiment prendre une balle, le meilleur endroit semble être le postérieur. Avec ses couche de graisse et l’absence d’artères majeures ou de nexus nerveux, une balle dans les fesses est votre meilleure chance d’éviter des dommages permanents en dehors d’éviter purement et simplement les fusillades.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s