ZeroHedge mix 26-05-16

Il y a moins de 10 ans, le moindre murmure que la Fed soit soutenait les marchés soit les poussait activement vers le haut était suffisant pour que l’émetteur soit condamné comme théoricien du complot lunatique et ne soit plus invité dans aucune conversation civilisée.

[…] C’est pourquoi nous avons été étonnés de lire un rapport écrit par la branche de St. Louis de la Fed intitulé « L’augmentation des cours des actions est-elle liée aux inégalités de revenus?« , qui, s’il répondait par l’affirmative serait une admission accidentelle par la Fed elle-même qu’elle a joué un rôle essentiel dans la création du plus massif écart de richesses et de revenus jamais vu dans l’histoire des USA (et pire que pendant la Grande Dépression).

À notre grande surprise la réponse était « oui. »

[…] Le graphe ci-dessous montre les cours des actions (tels que mesurés par l’indice S&P500) aux côtés du coefficient de Gini qui représente une mesure des inégalités de revenu. (Un coefficient de Gini de 0 signifie que les revenus sont parfaitement égaux, un ocefficient de 1 qu’ils sont parfaitement inégaux.)

Les auteurs soulignent que l’inégalité à commencer à augmenter dans les années 1970. Le Bureau du Congrès sur le Budget a estimé qu’entre 1979 et 2011:

  • Le revenu de marché a crû d’en moyenne 16% dans les quatre quintiles inférieurs.
  • Il a crû de 56% pour les 81ème à 99ème percentiles.
  • Il a crû de 174% pour le 1% supérieur.

Concernant le rendement des actions, l’indice S&P500 a augmenté de 92 en 1977 à plus de 1.476 en 2007. En comparaison, il n’a augmenté que de 50% au cours des 30 années précédentes. Les auteurs notent: « Alors que les actions montent, les gains sont distribués de manière disproportionnée aux riches. Les familles à revenu faible ou moyen qui ont également peu de richesses sont moins susceptibles d’exposer leurs économies aux risques plus élevés des marchés actions. »

Owyang et Shell concluent: « L’augmentation de l’inégalité des revenus dans les années 1970 a été accompagnée, en partie, par des gains dans les marchés actions. La corrélation entre les cours des actions et l’inégalité des revenus vient du fait que les gains dans les marchés actions ont tendance à bénéficier les plus riches dans la distribution de richesse, qui ont un meilleur accès et un taux de participation plus élevé dans ces marchés d’actifs.« 

Merci, ô Fed, de transformer une théorie du complot de plus en un complot avéré de plus. […]

 

La croissance de la population a été le moteur principal de la croissance de la demande globale et de la croissance de la consommation. L’augmentation des salaires a été largement compensée par l’augmentation des prix (inflation), du coup l’élément fondamental de la croissance de la demande est la bonne vieille croissance de la population…et le ralentissement de la croissance de cette population devrait inquiéter ceux qui s’attendent à ce que les 10-20 ans à venir soient à l’image des 7 décennies passées.

Le graphique ci-dessous combine la croissance annuelle des 15-64 ans parmi la population des 15-64 ans de l’OCDE, la Chine, le Brésil, et la Russie contre les taux court terme de la Fed (%), la dette globale, et le PNB global. À dire vrai, il illustre bien toutes les mauvaises choses qui nous attendent si on continue sur notre lancée.

[Conclusion: il n’y a pas de bout du tunnel…]

 

…les résidents de Beech Grove, Indiana, ont été terrifié par leur réveil la nuit dernière au son des bombes et des hélicoptères, et ont inondé les services d’urgence par leurs coups de fils paniqués… Les officiels de la police ont rapidement confirmé qu’il s’agissait d’un exercice militaire planifié.

 

Merci Obamacare…

 

Plus de 1.300 étudiants de l’université des arts libéraux de Midwestern ont signé une pétition demandant à ce que l’université en finisse des notes en-dessous de ‘C’ pour le semestre, et certains étudiants demandent des alternatives à l’examen standard de milieu d’année scolaire, tel q’une discussion avec le professeur au lieu d’une dissertation.

Comme l’exprime si éloquemment Jim Quinn de The Burning Platform:

Ces abrutis sont trop drôles. L’idiocratie dans toute sa splendeur. Ce n’est plus un film. C’est devenu la réalité dans les campus des universités à travers les USA.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s