Chraa 02-10

Chroniques de l’Absurdité Ambiante

humanitarian-aid

Vous vous êtes déjà demandé à quoi ressemble l’aide humanitaire à Alep?

 

1er procès attendu de’Arabie Saoudite pour le 11 sept

 

L’ADL [~LICRA] exige que l’Église Orthodoxe expurge ses textes liturgiques de passages antisémites

L’ADL a instamment demandé jeudi aux leaders mondiaux de l’Orthodoxie Chrétienne de soutenir une proposition d’expurger d’anciens passages antisémitiques de leur liturgie.
[…] Contrairement aux Églises Chrétienne et Protestante, l’Église Orthodoxe n’a jamais ôté les passages antisémitiques de sa liturgie, certains se référant aux Juifs comme les tueurs du Christ, dit le Dr. Dmitry Radyshevsky, directeur de Jerusalem Summit, un groupe de réflexion israélien. Il explique que les passages antisémitiques les plus prononcés sont utilisés lors des célébrations de Pâque, et incluent des affirmations telles que « la tribu juive qui vous a condamné à la crucifixion, fais-les payer ô Seigneur, » répété une demi-douzaine de fois au cours de la liturgie – « Christ s’est levé mais la graine juive a péri » ainsi que des références aux Juifs comme des « déicides. » […]

 

Réponse d’un prêtre orthodoxe

[…] Encore plus inadmissible, de mon point de vue, est la correction des textes liturgiques en ligne avec les normes contemporaines. Relativement récemment l’Église Catholique Romaine a décidé d’ôter les textes soi-disant « antisémites » du service du Vendredi Saint. Plusieurs membres de l’Église Orthodoxe ont commencé à répandre l’idée d’une révision des services Orthodoxes afin de les amener plus près des standards contemporains du politiquement correct.

[…] C’est un exemple parmi tant d’autres  de comment la distorsion de la lex credendi mène à des ‘corrections’ dans la lex orandi, et vice versa. Ce n’est pas seulement une question de réviser la tradition liturgique, mais également un réexamen de l’histoire et la doctrine chrétiennes. Le thème principal des quatre Évangiles est le conflit entre Christ et les Juifs, qui au final ont exigé la peine de mort pour Jésus. Il n’y avait pas de conflit entre Christ et l’administration romaine, cette dernière n’intervenant que parce que les Juifs n’avaient pas le droit d’exécuter la peine de mort. Il semble que tout ceci soit si évident que ça ne mérite pas d’explication. C’est exactement comment l’ancienne Église comprenait le récit de l’Évangile, et c’est cette compréhension qui est reflétée dans les textes liturgiques. Mais les règles contemporaines du ‘politiquement correct’ exigent une autre interprétation afin d’amener non seulement les services de l’Église mais également la foi Chrétienne elle-même dans le giron des tendances modernes.

Un ardent défenseur du multiculturalisme en Australie
dit que le multiculturalisme est mauvais pour Israel 

1475278317016-4

« Europe »

1475314319774

femin-hfth

La fin des sifflements et des coups d’oeil: on doit pourvoir arpenter les rues sans aucune crainte. (3 juin 2014)

 

Les hommes ne m’interpellent quasiment plus. Je déteste que notre culture nous fasse manquer cela.

À ma grande honte, l’idée de ne pas mériter que les hommes me remarquent me dérange, même si je suis une féministe de longue date et que ça ne devrait pas. (20 juillet 2015)

 

Le sommet du journalisme contemporain: le costume d’Halloween de votre chien est-il sexiste?

sothisisrockbottom_deabdb_6044707

Anecdote:

La veille de l’accident du train au New Jersey un message d’alerte concernant une potentielle fuite de « matériaux dangereux » et émanant de la FEMA avait été diffusé par une chaîne de télé locale. C’était une erreur dont ils cherchent encore la cause.

wktv-fem-nj

Publicités

Des armes

powerfulthetruthisweareallslaves_8747d2_6039229

Si vous croyez que le contrôle des armes à feu par votre gouvernement va sauver des vies vous êtes naïfs. Le nº1 des meurtres de masse dans le monde est toujours un gouvernement tyrannique.

D’où je viens, la Chine avait tué des milliers d’étudiants du fait du gouvernement lui-même lors du massacre de Tiananmen en 1989. J’aurais souhaité que mes camarades chinois aient eu des armes à cette époque, comme celle que je tiens sur cette photo.

Je suis une immigrée chinoise et une citoyenne américaine par choix, j’ai été une esclave par le passé et je n’en serai plus jamais une.

Je serai toujours aux côtés de mon fusil semi-automatique quoi que le Président signe avec son stylo.

trumper_ea6013_6039182

« Quand le tireur réalisera que personne d’autre n’est armé, il déposera ses armes et se rendra…
c’est tout simplement la nature humaine. »

Ça doit être dur d’être aussi stupide!

cannot-unsee

Chraa 12-09

La police 5.000 onces d’argent métal chez un individu

Ne mettez pas tous vos oeufs dans le même panier…

Les descendants des esclaves que possédait l’Université de Georgetown réclament 1 milliard de dollars

 

Bloomberg tente d’expliquer pourquoi autoriser les victimes du 11 septembre à traîners en justice les Saoudiens est in-américain

Les plaques des membres de l’Université Vanderbilt porteront désormais les pronoms devant être utilisés

 

steinham
Si interdire les armes et les munitions peut sauver ne serait-ce qu’un seul enfant, nous devrions fortement le considérer. Gloria Steinham. T’as ton lu ton t-shirt, non?! [Je me suis fait avorter.]
green
Jill Stein du parti écolo est aux coude à coude avec le gorille mort Harambe et derrière ‘Deez Nuts’ [« ces couilles »] dans un sondage au Texas
parasite
Enfin: des scientifiques nomment un parasite suceur de sang après Obama

Chraa 02-09

Guns
En haut, les gens qui pensent que vous devriez pouvoir posséder des armes. En bas, ceux qui pensent le crontraire. Des questions?
Gun laws
Les USA sont 3èmes au monde en termes de meurtres. Mais si vous enlevez Chicago, Detroit, Washington, et la Nouvelle Orléans, ils tombent à 4ème…en partant du bas! Incidemment, ces quatre villes sont celles qui ont les lois les plus restrictives vis-à-vis des armes à feu.
Putin
Un de ces gars espionne son pays en entier, exécute des individus sans procès, et se sert de drones pour tuer des enfants. L’autre est Vladimir Poutine.
manliness
Votre masculinité pourrait faire du mal à la planète. [Vivement la castration pour tous les enfants mâles…]
Refugees 2
Dommage que les réfugiés n’aient pas de pays voisin riche en ressources pour les aider…

Refugees
En haut: Trump se sert d’un couteau et d’une fourchette pour manger du poulet frit dans son jet privé. [CNN se moquent de lui en fait.] En bas: Au moins 30 morts dans une attaque au gaz toxique, en tout petits caractères.
Gays & Islam

RAND: Guerre Sino-US, Penser l’Impensable

www.rand.org/content/dam/rand/pubs/…/RAND_RR1140.pdf

Rand

Une guerre préméditée entre les USA et la Chine est très peu probable, mais le risque qu’une crise mal gérée puisse déclencher des hostilités ne peut être ignoré. Ainsi, si aucun des deux pays ne souhaite la guerre, leurs armées respectives disposent de plans si celle-ci venait à éclater. Alors que les capacités de la Chine en termes d’anti-accès et d’empêchement d’occupation de zone [anti-access and area-denial (A2AD)] se sont améliorées, les États-Unis ne peuvent plus avoir la certitude qu’une guerre se déroulerait comme anticipé et mènerait à une victoire décisive. Cette analyse met en lumière plusieurs chemins qu’une guerre avec la Chine pourrait prendre ainsi que leurs conséquences potentielles.

Les avancées technologiques en termes de capacité de cibler les forces opposées créent des conditions d’une contreforce[1] traditionnelle, où chaque côté dispose de la capacité de frapper et d’endommager les forces de l’autre, et par conséquent la motivation de le faire promptement, voire en premier. Cela implique des premiers échanges féroces, avec des pertes militaires sévères des deux côtés, jusqu’à ce que l’un prenne le contrôle. À l’heure actuelle, les pertes chinoises dépasseraient largement celles des USA, et l’écart ne ferait que se creuser avec la progression des combats. Mais, d’ici 2025, cet écart pourrait grandement se réduire. Mais même alors, la Chine ne pourrait être assurée de prendre l’avantage militairement, ce qui suggère la possibilité d’une guerre à rallonge et destructrice, sans net vainqueur. Dans ce cas, les facteurs non militaires – coûts économiques, conséquences politiques internes, et réactions internationales – pourraient prendre plus d’importance.

Les dirigeants politiques des deux côtés pourraient limiter la gravité de la guerre en ordonnant leurs armées respectives de s’abstenir de lancer des attaques conventionnelles de contreforce rapides et massives. Les combats restreints et sporadiques résultant de cette décision pourraient réduire de manière substantielle les pertes militaires ainsi que les dégâts économiques. Cette possibilité met en exergue l’importance d’un contrôle civil ferme lors des processus de prise de décision en temps de guerre et de la communication entre les capitales des deux nations. Dans le même temps, les USA peuvent se préparer à une guerre longue et coûteuse en réduisant leur vulnérabilité aux forces chinoises dans le champ A2AD et en développant des plans assurant que les conséquences économiques et internationales travailleraient en leur faveur.

 

Principales découvertes

[1] En stratégie nucléaire, une cible contreforce est une cible qui a une valeur militaire, tel qu’un silo de lancement pour missiles balistiques intercontinentaux, une base aérienne qui abrite des bombardiers équipés d’armes nucléaires, un port d’attache pour sous-marins porteurs de missiles balistiques, ou une installation de commande et contrôle. Le but d’une stratégie de contreforce (par exemple attaquer des cibles contreforces à l’aide d’armes nucléaires) est de désarmer un adversaire en détruisant ses armes nucléaires avant qu’elles ne puissent être lancées, minimisant ainsi l’impact d’une frappe de représailles. […] Une cible contreforce se distingue d’une cible contrevaleur, qui inclut la population, le savoir et les ressources économiques ou politiques d’un adversaire. En d’autres termes, une frappe contreforce s’exerce à l’encontre de l’armée d’un adversaire alors qu’une frappe contrevaleur s’exerce contre ses villes. Une tactique proche est celle de la frappe de décapitation consistant à détruire les installations de commande et contrôle nucléaires d’un adversaire, limitant ainsi les capacités d’une frappe de représailles.

À moins que tant les dirigeants politiques des USA que ceux de la Chine refusent de mettre en place des stratégies de contreforce, la capacité des deux pays de contrôler le conflit s’ensuivant serait fortement réduite

  • Les deux côtés subiraient de lourdes pertes militaires lors d’un grave conflit. En 2015, les pertes américaines pourraient représenter une fraction relativement petite des forces engagées, mais seraient quand-même significatives ; les pertes chinoises seraient beaucoup plus lourdes que celles des USA et représenteraient une fraction substantielle des forces engagées.
  • Cet écart entre les pertes respectives se réduira avec l’amélioration des capacités chinoises en termes d’A2AD. D’ici 2025, les pertes américaines pourraient aller de significatives à lourdes ; les pertes chinoises, si elles resteraient lourdes, pourraient être inférieure dans une certaine mesure à celles de 2015, dû à l’augmentation des dommages causés sur les capacités de frappe américaines.
  • Les capacités A2AD chinoises rendront de plus en plus difficile la domination militaro-opérationnelle et la victoire par les USA, même en cas de guerre de longue durée.

 

Le conflit pourrait être décidé par des facteurs de politique domestique, internationaux, ou économiques, tous favorisant les USA en cas de guerre prolongée

  • Bien qu’une guerre heurterait les deux économies, les dommages causés à la Chine seraient bien pires.
  • Dû au fait qu’une bonne partie du Pacifique Occidental serait transformée en zone de guerre, le commerce chinois dans la région et le reste du monde chuterait substantiellement.
  • Les pertes chinoises en termes de ressources énergétiques marines causeraient des dommages particulièrement prononcés.
  • Un conflit prolongé pourrait exposer la Chine à des divisions politiques internes.
  • L’activité militaire accrue du Japon dans la région pourrait avoir une influence considérable sur les opérations militaires.

 

Recommandations

  • Les dirigeants politiques tant américains que chinois devraient disposer d’options militaires autres que des frappes immédiates afin de détruire les forces d’opposition.
  • Les dirigeants américains devraient avoir les moyens de conférer avec les dirigeants chinois et contenir un conflit avant qu’il ne dégénère.
  • Les USA devraient éviter de mener automatiquement des attaques immédiates sur les capacités A2AD de la Chine et avoir des plans et les moyens pour empêcher les hostilités de dégénérer. Établir des arrangements « à sécurité intégrée » garantira une approbation définitive et éclairée du corps politique pour les opérations militaires.
  • Les USA devraient réduire les effets des capacités A2AD de la Chine en investissant dans des plateformes de force dotées d’une plus grande capacité de survie (les sous-marins par exemple) et dans des mesures anti-A2AD (des missiles balistiques de théâtre [théâtre militaire] [missiles de portée 300-3.500 km, entre les missiles tactiques et les missiles intercontinentaux] par exemple).
  • Les USA devraient réfléchir à des plans en cas d’imprévus avec ses alliés clé, en particulier le Japon.
  • Les USA devraient s’assurer que les Chinois sont pleinement conscients des conséquences potentiellement catastrophiques même si la guerre ne venait pas à être perdue militairement.
  • Les USA devraient améliorer leur capacité à entretenir des opérations militaires intenses.
  • Les dirigeants américains devraient développer des options permettant d’empêcher la Chine d’avoir accès à des matières premières et des technologies vitales pour la guerre dans l’éventualité d’un conflit.
  • Les USA devraient prendre des mesures permettant d’atténuer les conséquences d’une interruption d’approvisionnement de produits vitaux venant de Chine.

De plus, l’armée américaine devrait investir dans les capacités A2AD au sol, encourager et permettre à ses partenaires d’Asie Orientale de bâtir des défenses fortes, améliorer l’interopérabilité avec ses partenaires (par-dessus tout le Japon), et contribuer à l’expansion et l’approfondissement des relations et coopération sino-américaines d’armée-à-armée afin de réduire les risques d’un malentendu ou d’un mauvais calcul.

 

[1] En stratégie nucléaire, une cible contreforce est une cible qui a une valeur militaire, tel qu’un silo de lancement pour missiles balistiques intercontinentaux, une base aérienne qui abrite des bombardiers équipés d’armes nucléaires, un port d’attache pour sous-marins porteurs de missiles balistiques, ou une installation de commande et contrôle. Le but d’une stratégie de contreforce (par exemple attaquer des cibles contreforces à l’aide d’armes nucléaires) est de désarmer un adversaire en détruisant ses armes nucléaires avant qu’elles ne puissent être lancées, minimisant ainsi l’impact d’une frappe de représailles. […] Une cible contreforce se distingue d’une cible contrevaleur, qui inclut la population, le savoir et les ressources économiques ou politiques d’un adversaire. En d’autres termes, une frappe contreforce s’exerce à l’encontre de l’armée d’un adversaire alors qu’une frappe contrevaleur s’exerce contre ses villes. Une tactique proche est celle de la frappe de décapitation consistant à détruire les installations de commande et contrôle nucléaires d’un adversaire, limitant ainsi les capacités d’une frappe de représailles.

 

WWIII
Les 2 camps pour la 3ème GM d’après les « analystes »

ZeroHedge mix 24-05-16

L’Espagne est dans une impasse politique. Les élections de décembre 2015 n’ont pas produit de candidat pouvant mettre en place une coalition [entre les différents partis]. De nouvelles élections doivent être tenues le 26 juin.

[…] Pour favoriser son camp, Rajoy a à dessein laissé le budget s’emballer. Cela n’a pas marché.

 

Ce chiffre atteint un incroyable 48,1% en moyenne parmi les 28 membres de l’UE.

 

[…] Il est estimé que les homicides pour 2016 seront au niveau le plus élevé depuis 2011 et qu’à ce rythme, les projections d’il y a à peine deux mois seront notablement trop basses. Ce qui n’est pas le moindre des exploits pour une ville qui est l’une des plus fortement régulées du pays quant au contrôle des armes à feu.

 

[…] Lors d’une visite en 2007, Joseph Stiglitz, qui a reçu le prix Nobel d’économie, a loué ce qu’il appelait « les politiques positives » de l’administration Chavez:

Le Président Vénézuélien Hugo Chavez semble avoir réussi à amener santé et éducation au peuple dans les banlieues défavorisées de Caracas. …Il n’est pas seulement important d’entretenir une croissance durable, mais de s’assurer de la meilleure redistribution possible de la croissance économique, pour le bénéfice de tous les citoyens.

Ce qui devrait inquiéter les Américains est que Stiglitz, qui a été dépeint comme un « conseiller influent d’Hillary Clinton, » semble déterminé à implanter des politiques similaires ici.

[…] Ludwig von Mises a écrit : « Personne ne peut échapper à l’influence d’une idéologie dominante. » Les images arrivant du Venezuela devraient servir de piqûre de rappel montrant à quel point les idées veant des gens comme Joseph Stiglits sont dangereuses.

 

Screen-Shot-2016-05-23-at-3.19.03-PM-976x1024 Screen-Shot-2016-05-23-at-3.26.08-PM-950x1024

Screen-Shot-2016-05-23-at-3.27.49-PM-877x1024  Screen-Shot-2016-05-23-at-3.29.21-PM-1008x1024

Screen-Shot-2016-05-23-at-3.32.02-PM-916x1024 Screen-Shot-2016-05-23-at-3.32.35-PM-1024x619

ZeroHedge mix 19-05-16

Alors que les prix des matières premières s’effondrent (en rouge), les exportations chinoises continuent d’augmenter (en blanc)

 

Prix de l’acier (en bleu) vs exportations chinoises (en blanc)

Autant dire qu’une taxe à l’importation de 522% sur l’acier ne va pas améliorer les relations entre les 2 pays….

Clinton est devant de 14 points chez les femmes, Trump de 22 points chez les hommes. Il est également devant de 37 points chez les blancs sans diplôme de l’éducation supérieure. Il est préféré par les blancs (24 points), y compris les femmes blanches (9 points). Clinton le devance de 83 points chez les noirs, de 39 chez les hispaniques.

 

 

Gurbanguly Berdimuhamedov, président du Turkmenistan, et le président du Bélarus Alexander Lukashenko.

 

« Nous devons juger le Président Poutine sur ses actes, pas ses paroles. Il a envahi la Géorgie, il a envahi la Crimée, il a envahi l’Ukraine. Il a utilisé la force sans en souffrir les conséquences. »

Tout ce qu’il manque c’est un catalyseur, quelque chose que les USA essayent apparemment désespérément de fournir alors qu’ils continuent de faire voler leurs avions espions au-dessus de l’espace aérien russe et d’encercler le pays avec des troupes. Si jamais l’un des deux camps venait à commettre la moindre erreur quant à leur choix d’interaction avec le camp opposé, cela pourrait très bien finir en guerre nucléaire.

Le Venezuela est au bord de l’effondrement social

http://www.zerohedge.com/news/2016-05-14/venezuela-coup-imminent-interview-national-guardsman

https://panampost.com/panam-staff/2016/05/14/venezuela-is-on-the-brink-of-social-collapse-national-guardsman/

Le Venezuela est au bord de l’effondrement social dit un soldat de la Garde Nationale

[…]

Le PanAm Post a eu l’occasion d’interviewer un soldat de la Garde National Bolivarienne qui a demandé à rester anonyme vu que son opinion pourrait le mettre en danger.

Pourquoi l’état a-t-il lancé une offensive contre les groupes criminels ?

La situation devenait intenable pour des raisons politiques. L’état n’a aucun moyen de contrôler les groupes criminels. Le chaos règne dans les prisons du pays. Le chaos règne dans les rues elles-mêmes. Le personnel de sécurité de l’état n’est pas armé.

Le régime de Maduro a créé l’Organisation pour la Protection et la Libération du Peuple (OLP) afin de combattre le crime organisé. Cette organisation a-t-elle commis elle aussi des actes illégaux ?

D’un point de vue légal, oui. D’un point de vue de la population en général, non, parce qu’elle tolère des méthodes sévères contre les groupes criminels.

Mais ne tuent-ils que des criminels ?

Dans la plupart des cas.

L’OLP ne lance-t-il des opérations que pour strictement mettre fin à la violence des gangs ?

C’est leur tâche principale. Mais il y a également un élément politique. La création de l’OLP fut une mesure désespérée. Le gouvernement avait laissé libres les gangs de faire ce qu’ils voulaient. Il les a armés et maintenant il les attaque.

L’OLP est-il en guerre contre les gangs et contre des officiels du gouvernement en même temps ?

Oui parce qu’il ne peut pas les contrôler. Ils sont devenus trop puissants. Ils sont armés et enseignent la stratégie militaire. Ces criminels avant se battaient entre eux. Maintenant il y a un cessez-le-feu et ils combattent les militaires et autres forces de sécurité à la place. Ils disent, « tant qu’on les tue, on survivra. »

L’état bénéficie-t-il du fait d’armer les gangs ? Qu’est-ce que le régime cherche à accomplir ?

Leur but est d’avoir des groupes armés de leur côté en cas de troubles politiques. C’est le but ultime. Les lois de désarmement ne concernent que les gens innocents. Les criminels ont beaucoup plus d’armes que nous à la Garde Nationale. Ils ont aussi beaucoup plus de pouvoir. On ne peut plus les contrôler maintenant. Toute solution arrivera trop tard.

La crise économique et la crise de la santé publique deviennent incontrôlables. Les forces de sécurité sont incompétentes, mais le gouvernement devait réaliser que les criminels nous tueraient tous avant d’agir contre lui.

Quel est le niveau de corruption de la Garde Nationale ?

Il y a de la corruption au sein de la Garde Nationale, et il y en a toujours eu. La différence c’est qu’avant, le système était plus efficace. La Garde Nationale est entrée en décrépitude quand elle est devenue politique. Depuis que nous nous sommes mis à voter afin de prendre part à la vie politique de notre pays, la paix n’existe plus dans les rangs.

Maintenant des pressions sont exercées sur nous parce que nous devons obéir à la constitution, mais nous devons également être loyaux à nos officiers supérieurs même quand leurs ordres ne correspondent pas aux lois. Si leurs ordres contreviennent aux lois, vous ne pouvez pas les suivre. Alors un fossé se creuse entre les forces de sécurité et les autres institutions.

Le gouvernement dispose d’un appareil à des fins de persécution et d’espionnage, alors vous ne pouvez pas émettre d’opinion négative vis-à-vis des fonctionnaires. Les forces de sécurité elles-mêmes sont infiltrées par des informateurs. Vous devez faire attention à tout ce que vous dites.

Tous ces soulèvements militaires dénonçant le gouvernement, ces tentatives pour renverser le gouvernement – sont-ils réels ?

Non, la plupart sont faux. Il n’y aura pas de tentative de coup d’état au Venezuela.

Pourquoi pas ?

À l’heure actuelle, tous les éléments des forces armées sont sous contrôle. Un coup d’état a lieu quand vous atteignez un point d’inflexion et que quelqu’un en haut de l’échelle des forces armées décide qu’il est temps d’agir contre le gouvernement. À ce moment au Venezuela, il existe des divisions politiques au sein des forces armées. Il n’y a ni l’unité nécessaire ni l’organisation nécessaire pour qu’un coup d’état ait lieu. De plus, les officiers craignent les informateurs du gouvernement. Tout le monde est sur ses gardes.

Qu’adviendra-t-il du mécontentement actuel ?

L’armée et la Garde Nationale sont dans l’expectative. Je peux vous garantir que nous mécontents. Mais il y a toute une structure au-dessus de nous, alors il n’est pas facile d’agir. Nous essuyons des critiques de tous les côtés. Où que j’aille, je me retrouve face à face avec les plaintes et déceptions des civils. Je pense aussi que l’opposition n’a pas réussi à tirer parti des occasions qu’elle a eues de renverser le gouvernement.

Que voulez-vous dire ?

Par exemple, quand elle a gagné les élections parlementaires en décembre dernier, l’atmosphère était tendue. Les instances dirigeantes dans leur ensemble savaient ce qui allait se passer. Et nous aussi. L’ancien président de l’Assemblée, Diosdado Cabello, était prêt à amener les forces armées dans les rues contre l’opposition, mais Padrino López, le Ministre de la Défense, ne l’a pas permis.

Que s’est-il passé exactement le 6 décembre ?

Les récits sont exacts. Ce jour-là il y eut une discussion agitée entre Padrino López et Cabello. López dit à Cabello que, s’il ordonnait à ses troupes de descendre dans la rue, il dirait à l’armée de le tuer.

Mais Padrino López n’a-t-il fait cela que pour sauver sa peau ?

Bien sûr. Il aurait été responsable si l’armée s’était mise à massacrer le peuple. López n’allait pas permettre que ça arrive. Alors ce jour-là on donna l’ordre à l’armée de protéger l’opposition.

De quel côté est Padrino López ? Ce jour-là, une rumeur a circulé selon laquelle il défendait l’opposition.

Padrino López est intelligent, et je ne doute pas qu’il soutient les politiques héritées de Chávez. Mais toutes les branches des forces armées sont mécontentes de la situation actuelle. Imaginez si un jour ils laissent Diosdado Cabello commettre un massacre. Si une telle chose arrive, l’armée soutiendra le président maduro.

Quel rôle a joué la Garde Nationale Bolivarienne lors des dernières manifestations ? Pourquoi l’armée est-elle restée silencieuse ?

Il y a deux situations différentes. Comme je l’ai dit, les services de renseignement du gouvernement sont un obstacle à toute action. Le risque de ne pas obéir à des ordres est très grand, mais il y a un fort mécontentement et ressentiment dû aux mesures prises par la Garde Nationale Bolivarienne et autres officiels.

Si le mécontentement est si répandu, pourquoi personne ne parle-t-il de coup d’état ?

On l’a déjà vu. Le coup d’état, on espère, ne sera pas répété. On se souvient de ce qui s’est passé en 2002 avec Chávez et on ne veut pas que la même chose arrive dans le futur.

On attend plutôt que les choses dégénèrent vraiment. Cela arrivera dans les mois qui viennent. La situation est extrêmement volatile et le statu quo ne peut durer. Nous assistons à des pillages quotidiens dans les supermarchés, et les gens manifestent.

La crise à Guri Dam (la centrale hydroélectrique la plus importante du Venezuela) va empirer. Tout va empirer puis il y aura une implosion.

À ce moment-là, le futur du pays sera décidé. Je ne pense pas qu’on ait longtemps à attendre.

Êtes-vous certain que quelque chose de drastique va se produire bientôt ?

Sans aucun doute. La Garde Nationale Bolivarienne en a déjà discuté.

La situation au Venezuela n’a jamais été aussi mauvaise. Le point de rupture est proche, mais pas encore à portée. Mon conseil est que les gens se préparent, qu’ils cherchent de la nourriture puis qu’ils la stockent. À l’évidence, quand l’implosion de produira, elle ne durera pas longtemps. Je crois qu’elle durera plus ou moins une dizaine de jours, mais ce sera une période difficile.

Il y aura un état d’urgence et cela mettra fin à la crise.

Qu’arrivera-t-il au référendum proposé par l’opposition pour démettre le président Maduro de ses fonctions ?

Ce n’est pas une option sérieuse. Le régime a montré qu’il peut violer la constitution sans y réfléchir à deux fois. Ils accepteront le référendum, mais seulement s’ils savent qu’ils pourront gagner par quelque méthode que ce soit. La situation basculera seulement quand la faim et le manque d’électricité forceront les gens à prendre les choses en main.

Les forces armées sont-elles en faveur d’un effondrement sociétal ?

Nous sommes vraiment désireux d’intervenir si le pays devient la proie d’une catastrophe sociale. C’est comme avoir de l’eau dans une casserole qui commence à bouillir lentement. Il va y avoir un moment où, si on n’éteint pas le gaz, l’eau va commencer à déborder et causer des dégâts.

Propagande russe contre le terrorisme

Voici un tweet intéressant…

terros 1

« Des extrémistes près d’Alep ont reçu plusieurs camions plein de munitions chimiques. »

Belle photo en prime avec en tout petit (mais qui l’a vue?) la mention « image utilisée uniquement pour illustration »

Et pour cause, elle est tirée d’un jeu vidéo appelé Command & Conquer!

Du coup l’internet s’en est donné à coeur joie.

terros 2

« Preuve que les fascistes en Ukraine violent le protocole de Minsk. »

terros 3 command & conquer

Conclusion: ne prenez jamais pour argent comptant ce que vous voyez dans les médias, surtout si ça vient du gouvernement!

Procès à venir des fabricants d’armes

http://www.zerohedge.com/news/2016-04-14/us-judge-rules-sandy-hook-victims-can-sue-military-style-gun-maker

Les victimes de Sandy Hook peuvent traîner en justice les fabricants d’armes « de type militaire » selon un juge US

SkyNews rapporte qu’un juge américain a prononcé une décision surprenante concernant les victimes du massacre de 2012 à Sandy Hook [d’autant plus surprenante que toute l’affaire n’était qu’un hoax de plus, NdT], leur permettant de traîner en justice les fabricants des armes utilisées pendant cette attaque, arguant du fait que le fusil Bushmaster est une arme militaire qui n’aurait pas dû être vendue à des civils.

Dixit SkyNews:

Les fabricants d’armes avaient cherché à rejeter la plainte pour négligence et « acte ayant entraîné la mort » [wrongful death en anglais] déposée deux ans après les attaques par les proches de neuf des victimes et un survivant.

Mais le Juge de la Cour Supérieure du Connecticut, Barbara Bellis, déclara en 2005 qu’une loi fédérale protégeant les fabricants d’armes de procès n’épargne pas les sociétés d’actions en justice dans ce cas-ci.

Elle a jugé que les avocats des familles des victimes peuvent arguer du fait que le fusil semi-automatique est une arme militaire qui n’aurait pas dû être vendue à des civils.

La plainte nomme Remington Arms, le fabricant du fusil AR-15 Bushmaster, modèle XM15-E2S, ainsi que le distributeur et le vendeur.

Un avocat des familles, Josh Koskoff, a accueilli la nouvelle avec enthousiasme jeudi disant que la plainte sera traitée.

« Nous sommes ravis que la demande de rejet de la plainte par les fabricants d’armes n’ait pas abouti, » dit-il.

« Les familles sont impatientes de continuer leur combat au tribunal. »

[…]

NdT:

La supercherie continue dans la quête du gouvernement pour faire interdire les armes à feu. Pour la première fois une compagnie avec se retrouver devant les tribunaux pour ce qui n’était, ô ironie, qu’un hoax supplémentaire.

Autant dire que les procès vont désormais s’enchaîner au rythme des fusillades bidon jusqu’à ce que soit les compagnies fassent faillite (douteux), soit le Congrès intervienne et interdise les fusils automatiques, puis semi-automatiques, puis tout le reste…