les toilettes portables dubaïotes

Un Porta Potty

Que sont les toilettes portables dubaïotes ? Pire que ce que vous pensez

Tag the Sponsor révèle les secrets cachés derrière la nouvelle génération de top models sur Instagram qui, à des fins de gains matériels frivoles à court terme, sont prêtes à ruiner le reste de leur vie.

Ces models reçoivent des fringues de marque, des sacs, des voitures de luxe et des cadeaux en liquide. Elles mettent Londres/Dubaï sur leur profile Instagram et ont leur photo prise dans des endroits fabuleux. Le coût de leur style de vie exubérant ? Tout ce qu’elles ont à faire est de se faire déféquer dessus par des groupes d’Arabes.

Témoignage

[…] À 18 ans je suis entré à la California State University, Fullerton et j’ai détesté l’école, et le fait de devoir travailler n’était pas vraiment mon truc… Ma coloc s’est mise à faire du strip-tease, et après quelques nuits à avoir vu combien d’argent elle se faisait, j’ai rejoint ce business… Passons, au bout de quelques années je travaillais plein temps au Rhino et me faisais des couilles en or… Une de mes collègues s’est pointée dans une Bentley flambant neuve et ce jour-là a changé ma vie. Ces dernières années, je me suis avilie comme personne, oui j’ai voyagé partout dans le monde mais le prix que j’ai payé commence seulement à affecter ma vie et ma santé mentale. Ces mecs-là sont tellement blindés, ils détestent leurs femmes et s’ennuient de la vie à tel point qu’ils sont prêts à payer n’importe quel prix pour réaliser leurs fétiches sexuels délirants, et j’ai été assez folle pour accepter cet argent. J’ai fait des tournantes et du bukkake, je me suis fait éjaculer dessus par plus de 20 membres de la royauté saoudienne en une session et j’ai touché 40.000$ en deux jours  alors ça valait le coup. On m’a littéralement pissé et chié dessus tant de fois je ne comprends même pas pourquoi ils aiment ça (après s’être fait chié dessus pour la 3ème fois on s’y habitue). J’ai couché avec un berger allemand mâle devant eux, je me suis mis divers objets dans l’anus et j’en ai mis dans le leur aussi, on m’a payée pour manger de la merde, j’ai été payée pour être tabassée, j’ai même du coller un saumon vivant dans le cul d’un vieux de 65 ans… J’ai couché avec des garçons de 14 ans pour en faire des hommes, j’ai bu des coupes de sperme et je me suis badigeonné la face avec leur merde. Pour celles qui vont crier au scandale : j’ai 24 ans et un million de $ sur mon compte en banque. Je suis à la retraite et peut coucher avec qui je veux.

 

Tag the Sponsor expose la dépravation des femmes modernes

Comment ces filles se prostituent via Instagram

Vous êtes-vous déjà demandé comment ces models populaires sur Instagram peuvent se permettre leur style de vie luxueux ? Elles postent toutes des selfies dans lesquels elles étalent leurs exorbitantes voitures de sport, ou leurs visites dans des lieux exotiques, et pourtant toutes travaillent dans des jobs à faible revenu comme barmaids ou serveuses.

Vous pensez probablement qu’un pigeon paye leurs sacs Louis Vuitton et leurs voyages à Cabo [~St-Trop], mais vous ignoriez les bassesses auxquelles ces filles se soumettent pour quelques $.

[…]

Il se trouve que la plupart si ce n’est toutes ces models d’Instagram gagnent leur vie en étant « sponsorisées, » c-a-d qu’elles sont payées pour voler sur Dubaï et coucher avec un sheikh arabe plus dix de ses meilleurs potes. Mais ces filles ne louent pas seulement leur chatte pour du liquide : elles pratiquent les actes sexuels les plus dégoûtants que vous puissiez imaginer. TtS révèle ce que ces filles sont prêtes à faire pour pouvoir dépenser plus :

« Oui, c’est bien réel, je connais un type qui est ‘recruteur de models’ qui est payé pour trouver des filles prêtes à se prostituer à de riches saoudiens pleins aux as grâce au pétrole. Les Saoudiens payent entre 10.000$ et 50.000$ par fille pour chaque aller-retour qui peuvent durer d’un week-end à deux semaines, et en gros ils baisent les filles plusieurs fois par jour et assouvissent à peu près tous les fétiches que vous puissiez imaginer, y compris déféquer et pisser sur les filles. Les Saoudiens sont fiers de déféquer et pisser sur les filles et très souvent ils font des paris et des concours pour voir qui peut larguer la merde la plus liquide sur la face des filles, le gagnant a le droit de choisir le lieu de vacances suivant et les filles qui vont avec. »

Eh oui, les filles que vous voyez sur Instagram avec des hordes d’abonnés prêts à tout pour elles sont payées pour que des Arabes éjectent leur diarrhée sur leurs visages. Il y a même une expression employée pour ces idiotes : « toilettes portables dubaïotes. »

[…]

 

Les femmes sont-elles irréparablement affectées lorsqu’elles laissent des princes arabes déféquer sur elles ?

dubai-trhv

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une anecdote sur l’hypergamie:

Comme je l’ai déjà dit, je fais diverses…choses pour deux boîtes de nuit haut de gamme. Dans ce contexte, j’ai vu des trucs qui rendraient le quidam moyen – et même les utilisateurs de ce site – malade. Les trucs que les femmes sont prêtes à faire, le désespoir, c’est vraiment dérangeant.

C’est une de ces anecdotes.

Il y a deux mois de ça, le personnel a été informé qu’on allait recevoir un prince arabe et son entourage – ils ont toujours 15 types avec eux payés pour la fermer.

On passe la nuit entière à faire hyper attention aux moindres détails, voulant éviter tout désagrément qui aurait pu gâcher la soirée de cette baleine [gros client]. Ces types dépensent sans compter mais son connus pour être capricieux quant à leur environnement. Au cours de la soirée j’ai remarqué une blonde très mignonne dansant avec son militaire de copain. Sa posture et son comportement l’indiquaient. Ils souriaient, rigolaient, dansaient, et étaient le centre d’attention vu à quel point ils semblaient heureux. Aussi, sa sœur à elle semblait jalouse comme pas possible et c’était poilant.

Puis, sorti de nulle part, il la demande en mariage. Au milieu de la boîte. Tous les regards sont tournés vers elle. Les gens l’encouragent. Les gens lui payent à boire. Les femmes remarquent à quel point ce soldat est beau et s’approchent de lui quand sa fiancée ne regarde pas. Bref, une scène drôle.

Message à l’oreillette. Le prince est là. Ils sont 10. Pas de filles. Ça veut dire qu’il va vouloir des filles. Protocole dans ce cas-là: sortir l’artillerie lourde. Tous les clubs de haut standing ont un Mec parmi les employés. C’est un Mec dont personne ne connaît le nom mais dont tout le monde connaît le visage. Il débarque comme par magie avec 5 des plus belles femmes du monde à peu près au moment où les riches clients arrivent. Il est en retard ce soir-là. On doit gagner du temps.

Ce prince est donc assis et avant que je puisse réagir, il me regarde, me donne des billets et pointe vers la fiancée blonde. Une de mes tâches est de ne jamais dire non à des gens comme lui alors bien sûr je vais lui demander à la fille.

J’imagine que la fille va me dire d’aller me faire foutre et le prince va arrêter de me donner du liquide. Je suis énervé. J’ai vu des femmes faire des choses malsaines mais elle venait juste d’accepter d’épouser son copain et il est sur place. Pas moyen qu’elle me suive…non ?

Faux ! Elle voit d’où je viens et la seconde où je suis à portée elle dit gaiement « Ils m’ont choisie, j’me trompe ? » Je l’informe des règles, qu’elle peut avoir ce qu’elle veut mais qu’il faudrait qu’elle fasse des efforts pour ça. Je n’ai pas pris de gants. J’essayais de lui faire peur.

Elle n’aurait pas pu être plus enthousiaste et pour une bonne raison, en quelques secondes ces gars-là avaient réceptionné des centaines de milliers de $ d’alcool et d’extras. Tout ce qu’elle demandait, ils le payaient. Elle a dansé et enlevé ses vêtements et frotté leurs bites, le genre de fille grâce auxquelles les gens comme moi font beaucoup d’argent.

Sauf que je n’étais pas dans l’ambiance parce que son fiancé se tenait là à crier pour qu’elle revienne. Il passe d’en colère à dévasté puis effondré. Pire, le prince exige que je le vire sinon ses hommes le feront. Alors je dois le foutre dehors ce putain de héros de guerre. J’ai dit au barman que sa note était payée mais ça me faisait quand-même mal. Sa sœur criait, elle hurlait au militaire des trucs comme « Je t’avais dit qu’elle a toujours été comme ça, tu vaux mieux que ça. Laissons-la. »

Alors…le Mec se pointe avec – je plaisante pas – 10 des femmes les plus incroyablement belles que j’ai jamais vues. Rien en-dessous de 9/10. Dans un club plein de belles filles, elles les rendaient toutes invisibles.

Vous voulez savoir ce que le prince m’a dit devant la blonde : « Dégage cette ordure de là ! »

Le regard sur son visage quand elle a compris qu’on s’était servi d’elle, qu’elle n’était là que pour les divertir en attendant que les vraies filles débarquent, qu’elle était l’équivalent d’un animal de zoo auquel les hommes riches jettent de l’argent pour voir ce qu’elle ferait avec, qu’elle avait largué le seul homme dans la boîte qui tenait vraiment à elle pour 10 minutes d’hypergamie, c’était absolument hilarant et je me suis senti moins mal pour le militaire.

Je savais ce qui allait se passer ensuite. Je savais qu’elle allait courir vers lui et embrasser l’anneau et jouer sur sa sympathie. Je ne pouvais pas la laisser faire. Alors j’ai dit aux ouvreurs de la jeter dehors. Ils ne m’ont même pas demandé pourquoi. Ils l’ont vue. Ils comprenaient ce que je faisais.

Je vais voir le militaire, je lui dis que lui et la sœur de la fille ont toutes leurs boissons à l’œil et qu’ils peuvent s’installer à n’importe quelle table. Je lui présente toutes les employées mais c’est évident qu’ils sont très contents entre eux. Ils ne font pas attention aux coups de fil de l’ex-fiancée et passent le temps comme si de rien n’était.

Je ne sais pas ce qu’ils sont devenus, mais j’espère qu’il a récupéré l’anneau cette nuit-là.

Comme toujours, l’hypergamie féminine ne connaît pas de limite. C’est un impératif biologique.

Plus vous en savez…

hypergamie

 

Les féministes diront que c’est dégradant. Les féministes diront que les femmes ont le droit de faire ce qu’elles veulent de leur corps. Arghhhh….le dilemme…

1475248208821

 

Si les femmes en venaient à « perdre leur sexe » en réclamant l’égalité avec les hommes, elles deviendraient les être les plus haïineux, païens et les plus dégoûtants  et périraient très certainement sans la protection des hommes.

Victoria I

Publicités