Hemingway l’Imposteur et la psy-op « Lost Generation »

Un nouvel essai par Miles Mathis sur l’imposture et la manufacture d’Hemingway et de la soi-disant « génération « perdue » » ou « Lost Generation » (qui n’était pas perdue pour tout le monde).

Le Siècle Volé par Miles Mathis

Là encore, j’ai sauté quelques digressions non essentielles et quelques références qui amèneraient le lecteur francophone trop loin.

Pour les autres essais de Mathis, voir mes pages sur l’imposture Bob Dylan, et sur les faux meurtres de la bande à Manson.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s