Turquie: another day, another false flag

http://www.zerohedge.com/news/2016-08-25/did-turkish-president-erdogan-just-use-false-flag-justify-invading-syria

[…] D’après un membre du parlement turc, Mahmut Togrul, les cibles de l’attaque de dimanche en Turquie étaient essentiellement ls supporters du Parti Démocratique Populaire (HDP) pro-kurde. Il est vrai qu’ISIS est en lutte avec les Kurdes depuis quelque temps. Cependant, les Kurdes – en particulier le HDP – ont un autre ennemi puissant.

Comme l’écrivait le Telegraph en 2015, la principale menace contre le président turc et son obtention d’un contrôle unilatéral sur le pays lors des élections de 2015 était le HDP. […]

La menace posée par le mouvement kurde vis-à-vis du contrôle d’Erdogan sur la Turquie est démontrée par sa politique de bombardement massif des territoires kurdes en Syrie, en dépit du fait que Washington considère les Kurdes comme la force de combat la plus efficace contre ISIS. […]

Erdogan a par la suite blâmé les attaques terroristes sur les Kurdes, en dépit du fait que ces derniers ont nié toute responsabilité.

[…] À ce jour, la seule personne convaincue de l’implication d’ISIS est Erdogan lui-même. […] Si les autorités turques disposent des preuves qu’ISIS a commis des actes terroristes, et vu que le groupe est obsédé par la revendication de ces attaques, Erdogan devrait pouvoir les produire. Sinon, que se passe-t-il exactement ici?

Ce que nous savons c’est que les attaques ciblaient des supporters d’un parti politique menaçant le rêve d’Erdogan d’un contrôle totalitaire. On sait également qu’ISIS n’a pas revendiqué l’attaque, et Erdogan n’a pas produit de preuves qu’ils étaient responsables…

Ne soyez donc pas surpris si l’attaque était utilisée comme excuse pour étendre les opérations militaires contre ISIS ou un autre groupe qu’Erdogan considère comme terroriste, ou pour stigmatiser plus encore le mouvement kurde en Turquie et Syrie. Oh, attendez, c’est littéralement ce qui vient de se produire!

Publicités