Comment dit-on ‘Reichstag’ en turc?

Turkey 1
La Turquie bloque l’accès à Wikileaks après que les emails du parti d’Erdogan sont mis en ligne.

 

Turkey 2
Depuis le coup d’état Erdogan a suspendu ou emprisonné 50.000 policiers, juges, enseignants, et soldats. Désormais les scientifiques et docteurs ont l’ordre de rentrer en Turquie et ne sont plus autorisés à quitter le pays.

Erdogan annonce un état d’urgence de 3 mois (*cough* France *cough*)

Turkey IV

  1. Tous les universitaires turcs sont interdits de voyager.
  2. Le président Turc peut outrepasser le parlement lors du vote de nouvelles lois.
  3. Les droits et libertés dans le pays sont suspendus ou limités.
  4. Erdogan souhaite relancer l’Empire Ottoman.
  5. Le pays est divisé et vit dans la peur.
  6. Des dizaines de milliers de personnes ont été détenues ou ont perdu leur boulot.
  7. 60.000 personnes ont été arrêtées.
  8. La purge des organismes d’état a impacté les officiers de justice, les fonctionnaires, les policiers, et les enseignants.

http://www.zerohedge.com/news/2016-07-23/first-emergency-decree-erdogan-shuts-down-thousands-hospitals-schools-charities

1ère mesure « d’urgence »: Erdogan saisit des milliers d’hôpitaux, d’écoles, d’oeuvres de charité

Dans le premier décret des « pouvoirs d’urgence » publié par l’agence nationale de presse Anadolu, Erdogan a autorisé la fermeture de 1.043 écoles privées, 1.229 oeuvres de charité et fondations, 19 syndicats, 15 universités, et 35 hôpitaux pour des liens supposés avec le mouvement Gulen. Le gouvernement a également annoncé qu’il saisirait les biens de ces écoles, universités, et insitutions privées.

…Erdogan a également étendu la période maximale de détention d’un suspect de 4 à 30 jours.

…Alors que l’Europe se plaint de pratiques « inacceptables, » voilà un résumé de ce qui est en train de se passer en ce moment même en Turquie:

  • La purge se poursuit: le nombre d’individus virés ou suspendus atteint 76.644 et continue d’augmenter. Plus de 11.000 ont été arrêtés.
  • La Turquie vient de fermer 15 universités, 934 écoles, 104 fondations, 109 dortoirs, 35 hôpitaux, 1.125 associations, 19 syndicats.
  • Les biens de ces écoles et autres ont été saisis.
  • Les mesures du décret sont si draconiennes que les policiers virés ne peuvent même plus retrouver de travail comme agent de sécurité.

On ne peut qu’imaginer la réaction des médias indépendants si la même chose avait lieu ailleurs, en Russie par exemple…

Publicités