ZeroHedge mix 21-05-16

Le Conseil de Sécurité des Nations Unies souhaite un « canevas » global pour censurer Internet, ainsi que pour utiliser la propagande d’état afin de « contrer » ce que les apparatchiks appellent « la propagande en ligne, » « les idéologies de la haine, » et le « terrorisme digital. » Dans ce but, le CSNU a cette semaine ordonné au « Comité Anti-Terroriste » de l’ONU – oui, c’est une bureaucratie qui existe bel et bien – de définir une stratégie d’ici l’année prochaine. De l’administration Obama au brutal régime communiste chinois, tout le monde était d’accord sur le fait qu’il était grand temps pour un serrage de vis mené par l’ONU sur la liberté d’expression et de pensée en ligne – tout cela sous le prétexte de mener la « guerre contre la terreur » à laquelle personne ne croit.

L’ONU, sarcastiquement surnommé « le club des dictateurs » par certains critiques Américains, s’alliera à certaines des plus grosses firmes mondiales en matière d’Internet dans ce projet.

[…] Le terrorisme n’a pas été défini. Tout le monde est cependant tombé d’accord sur le fait que la terreur ne devrait pas être associée avec une religion, une nationalité, une ethnicité – ou autre – donnée, même si au moins une délégation a pointé du doigt le gouvernement israélien.

[…] L’ONU n’a toujours aucune définition du terme ‘terrorisme’ mais est sur le point d’accéder à des pouvoirs vastement étendus sous le prétexte de combattre cet ennemi non défini.

Cependant, l’ONU, dans sa guerre en cours contre la liberté d’expression et les droits de l’homme dans le monde, a offert des indices quant à son objectif. Selon des officiels de l’organisation, le projet de réguler l’expression sur Internet viendra en complément d’un autre projet lié, le « Plan d’Action pour Empêcher l’Extrémisme Violent ». Comme The New American le rapportait l’année dernière, la plan fait appel à une guerre totale sur les « idéologies. » Cette croisade comprendra, entre autres, des efforts à l’échelle planétaire pour éradiquer les sentiments « anti-musulmans, » et « anti-immigrants » et plus encore, comme expliqué par Obama et l’ONU. […]

Il n’y aura plus de discussions pour savoir si oui ou non les umains sont responsables des changements climatiques au sein des écoles publiques de Portland, Oregon, alors que le conseil d’administration des écoles projette de bannir toute source niant l’existence desdist changements du fait de l’homme.

[…] « L’homme cause les changements climatiques, point barre. »

Depuis des années des milliers de scientifiques ont contesté l’idée des changements climatiques anthropogéniques. Maintenant que cet ex-enseignant de l’école publique lance l’hypothèse que les sociétés pétrolières pourraient influencer la littérature sur le sujet, le conseil d’administration décide de mettre fin au débat.

C’est du lavage de cerveaux pur et simple.

 

L’opposition vénézuélienne a déclaré un « état d’urgence alimentaire, » affirmant que le pays n’a plus suffisamment de nourriture pour alimenter toute la population.

  • Pendant ce temps en Russie

NOUS POUVONS LE FAIRE!

we can do it again (love the enemies  that friends feared)

Aime les ennemis que tes amis craignent!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s