Génospiritualité [le gène VMAT2 comme cause du religieux]

Génospiritualité : ingénierie génétique à des fins d’amélioration spirituelle et religieuse.

Med Hypotheses. 2008 Dec;71(6):825-8. doi: 10.1016/j.mehy.2008.06.006. Epub 2008 Sep 7.

Charlton BG.

Le rôle le plus fréquemment discuté de l’ingénierie génétique est en relation avec la médecine, et un deuxième domaine qui provoque des discussions est l’utilisation de cette ingénierie génétique comme une technologie d’amélioration. Mais un domaine négligé est l’utilisation potentielle de l’ingénierie génétique pour augmenter les expériences spirituelles et religieuses humaines – soit la génospiritualité. Si les technologies sont mises au point permettant en toute sécurité de manipuler la causalité génétique des comportements spirituels ou religieux, alors les gens pourraient devenir capables de choisir leur degré de religiosité ou sensitivité spirituelle. Par exemple, il pourrait devenir possible d’augmenter les chances d’une expérience religieuse directe – une ‘révélation’ : l’expérience subjective d’une communication d’une divinité. Ou, les gens pourraient forcer une pensée ‘animiste,’ un mode de cognition dans lequel les éléments importants du monde – tels que les grands animaux, les arbres, les caractéristiques topographiques importantes – sont vus comme des êtres doués de raison et de volonté ; en sorte que l’individu fait l’expérience d’une relation personnelle avec le monde. Une autre capacité spirituelle potentiellement populaire serait probablement le chamanisme ; dans lequel des états de conscience altérée (par exemple transes, délires ou rêves) sont provoqués et le chaman peut subir des expériences de transformations, de ‘voyages de l’âme’ et de contact avec le royaume spiritual. Idéalement, la conscience chamanique pourrait être modulée de telle sorte que les transes soient causées seulement quand elles seraient voulues et quand elles seraient sans danger et commodes; puis éteintes à nouveau complètement quand la vigilance et la concentration seraient nécessaires. Il semble probable qu’il y aura un prix à payer pour cette augmentation de la spiritualité ; tel que des gens devenant moins ‘attirés’ par la recherche d’un statut social et des récompenses pécuniaires – comme conséquence de leur plénitude spirituelle, certaines personnes travailleront peut-être moins et réserveront plus de temps pour les loisirs. D’un autre côté, il est également possible que des comportements hautement moraux, altruistes, paisibles, et empreints de principes puissent devenir de plus en plus répandus ; et l’énergie et la joie des meilleurs églises se répandront et se renforceront peut-être. Dans l’ensemble, la génospiritualité serait probablement utilisée par des gens incapables d’avoir le genre d’expériences spirituelles ou religieuses qu’ils souhaitent (ou dont ils auraient peut-être même besoin) afin de mener le genre de vie auquel ils aspirent.

[NdT : alternativement, on pourrait isoler le gène VMAT2 et le traiter pour que les gens n’aient pas d’expériences religieuses/spirituelles. À suivre…]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s