La Folie du Gouvernement et du Socialisme – Un Échec Complet

http://www.armstrongeconomics.com/archives/42372

Je préviens depuis longtemps que l’expansion du gouvernement réduit la croissance économique et agit comme un trou noir absorbant de + en + de richesses, réduisant ainsi l’expansion économique. Si le gouvernement continue à croître, ce qui ne crée aucune richesse, au final vous vous retrouvez avec 100% de la consommation dus au gouvernement, ce qui revient au communisme. On devrait déjà se tenir que des caisses en bois dans la grande tradition du ‘Coin d’expression publique’ de Hyde Park, à Londres [où se tiennent les gens qui veulent exprimer leur opinion sur n’importe quel sujet, portant à controverse ou pas], criant: “HEY, OÙ EST-CE QU’ON VA COMME ÇA?!”

(V) Taux de Croissance sur la Décennie (H) Dépense Totale du Gouvernement (au début de la décennie) en % du PNB

Voilà un graphique produit par l’OCDE auquel personne ne fait attention. Il montre clairement ce contre lequel je m’élève. Plus le taux de taxation est haut, plus la croissance économique est faible. Un lecteur nous l’a envoyé en disant que CHAQUE HOMME POLITIQUE devrait voir ce graphique. Le problème est qu’ils manquent de compréhension et ne mesurent pas sa signification. Il y a deux échelles et nous savons tous que ceux au pouvoir voient tout linéairement, une chose à la fois.

Je pourrais tenir une conférence prédisant le future et la faire payer 3,95$. Cela prendra moins d’une minute. “Salut, je suis Martin Armstrong. Je suis ici pour vous dire: vous êtes tous foutus! Merci beaucoup. Profitez bien de ce qu’il vous reste de libertés d’ici 2017.”

Il n’existe PAS DE PORTE DE SORTIE de ce bazar. Il faut tout simplement que nous nous effondrions. Le phénix est le symbole de ce processus. Il renaît de ses cendres. C’est, au final, le symbole même de ce cycle. […]

“A chattering crow lives out nine generations of aged men, but a stag’s life is four times a crow’s, and a raven’s life makes three stags old, while the phoenix outlives nine ravens, but we, the rich-haired Nymphs, daughters of Zeus the aegis-holder, outlive ten phoenixes.”

Hesiod, quoted by Plutarch, Obsolescence of Oracles 415c).

Publicités