Martin Armstrong sur les mouvements à venir pour l’or

http://www.armstrongeconomics.com/archives/35465

Pour atteindre un sommet sur un marché donné lors d’une phase de transition, 99% des acteurs doivent être bullish [haussiers]. De la même manière, pour atteindre un creux, 99% des acteurs doivent être bearish [baissiers]. Le marché fonctionne comme ça, point. Maintenant on commence à voir la tendance baissière se répandre dans les métaux précieux, car les promoteurs de l’or avancent tellement d’arguments fallacieux et d’excuses pour expliquer pourquoi ils ont tort, au point que ce groupe aide à renforcer cette attitude qui consiste à dénigrer ces métaux précieux parmi les investissements sérieux, et sans ces derniers il n’y a pas de marché haussier. [Le WSJ, Bloomberg, le Post, et Deutsche Bank font part de leur pessimisme.] L’or se dirige clairement vers le plus bas nécessaire [avant le rebond]…

L’or doit perdre tous ses amis, et les promoteurs de l’or doivent être discrédités. C’est comme cela que les marchés atteignent leur plus haut et leur plus bas, quel que soit le marché dont on parle. […] Il faut secouer l’arbre avant qu’un renversement de tendance ait lieu, quel que soit le marché. La majorité doit se tourner contre l’or, car, au final, ce sera le carburant qui alimentera le renversement de tendance – la couverture des shorts [vente sans avoir le produit], pas l’achat de base. Le plus bas sera une question de TEMPS et de PRIX, et quand cette combinaison sera atteinte, alors seulement la tendance s’inversera. Au lieu de jeter le blâme sur moi, essayez d’apprendre quelque chose si vous voulez jouer au jeu du marché…

Il y a des promoteurs de l’or qui prétendent pouvoir prouver que l’or papier [ETF] maintient le prix de l’or artificiellement bas. Si cela était vrai, ça s’appliquerait à tous les futures. De plus, ils n’ont aucun problème quand les prix montent. Si leur théorie était correcte, pourquoi acheter de l’or ? Laissez tomber et achetez des actions.

L’or papier est la seule raison pour laquelle l’or a un marché viable. Sans une chambre de compensation, n’importe quelle matière première devient illiquide. Comment fixez-vous le prix ? Cela devient comme de l’art. Sa valeur n’est plus qu’une question d’opinion…

L’or ajusté pour l’inflation (en $ de 1982)

Un investissement de 1.000$ en or en 1980 contre un investissement de 1.000$ dans le Dow montre que ce dernier a fait de l’argent et que le premier a perdu plus de 50% de sa valeur, étant donné que, ajusté pour l’inflation, l’or devrait être à 2.300$ pour retrouver la somme investie. L’or na pas vraiment été dans un marché haussier…

Aucun marché n’est à sens unique. Nous avons expliqué que le pic à la hausse de l’or était l’apogée d’un cycle de 13 ans et qu’une correction suivrait à partir de 2011. On a fourni l’objectif selon lequel l’or passerait sous la barre des 1.000$, et fourni également le timing pour le plus bas et le renversement de tendance. Cela s’appelle de l’analyse. Rien ne bouge dans une seule direction. Tous les marchés montent, baissent, puis montent à nouveau…

 

http://www.armstrongeconomics.com/archives/35498

Indice des Prix des Matières Premières US – le pouvoir d’achat de l’or a fluctué de tout temps –

La probabilité de l’effondrement du $ est maintenant à 0. La crise va se manifester d’abord en Europe. Le $ va monter car les capitaux chercheront à s’échapper et se mettre hors d’atteinte. La dette publique des US, à 18.000 milliards de $, représente une petite fraction de la dette globale de 160.000 milliards de $. C’est une question de perspective. De manière simple, l’or montera SEULEMENT quand tout sera en place. Il montera en proportion de la crise monétaire à venir, pas tout de suite.

Publicités