Lloyd Mallan – Le Programme Spatial Soviétique Bidon en Images IV

Lloyd Mallan’s « Russia’s Space Hoax ». Voir aussi partie I, partie II, partie III.

L’aveuglement de Mallan est dû au fait que la propagande américaine a toujours été plus subtile et mieux faite que la grossière propagande soviétique. Mallan n’a pas réalisé qu’un écart technologique entre une nation qui pourrait envoyer des hommes dans l’espace et une autre qui ferait semblant de faire la même chose serait phénoménalement gigantesque, à peu près aussi gigantesque que l’écart technologique entre les programmes spatiaux de l’URSS et celui de l’Érythrée. Les Etats-Unis n’étaient pas si en avance qu’ils puissent eux réussir là où les russes devaient faire semblant, c’est pour cela que Mallan a dénoncé le programme russe sans se rendre compte que ses arguments pouvaient s’appliquer à son propre pays.

Il dénonce par exemple le manque de transparence avéré des « rouges, » mais ne réalise pas que la même chose existait aux USA: il n’y a pas eu de vérification indépendantes des transmissions des missions Apollo par exemple, tout passait par la NASA via un centre de commande sur la côté est.

Comme écrit précédemment, ça arrangeait les USA de laisser une longueur d’avance aux russes car cela leur permettait de ne pas reproduire les mêmes erreurs. Mais les scènes filmées en piscine et dénoncées par Mallan ont toujours cours aujourd’hui, c’est comme ça que l’ISS et les « sorties spatiales » sont simulées.

C’est pour cela que ni le gouvernement ni les médias ne se sont emparés des révélations de Mallan: cela aurait fait germer des doutes quant au propre programme spatial américain. Les mêmes questions posées face aux inconsistances de Leonov, Gagarin et autres auraient pu s’appliquer à White, Grissom et autres, et surtout à Armstrong, Aldrin, et Collins puis les suivants pour les missions « lunaires » Apollo entre 1969 et 1972, soit à peine 3 à 6 ans après les révélations de Mallan. Ainsi, les autorités ont joué le jeu de la soi-disant course à l’espace, tout comme la soi-disant course aux armements: cela permettait de faire peur aux gens (et un citoyen apeuré est un votant fidèle) et de siphonner de l’argent dans des projets gargantuesques mais complètement inexistants.

Pour ne rien dire du fabuleux bond technologique entre le premier voyage dans l’espace, Gagarine en 1961, la première sortie dans l’espace, Leonov 1965, et le premier alunissage, AA&C Apollo 11 en 1969. Rien que cela aurait dû mettre la puce à l’oreille aux observateurs objectifs et doués de raison!

IMG_20150601_0042

IMG_20150601_0043

IMG_20150601_0044

IMG_20150601_0045

IMG_20150601_0046

IMG_20150601_0047

Publicités

2 réflexions sur “Lloyd Mallan – Le Programme Spatial Soviétique Bidon en Images IV

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s