Comment simuler la Zéro G ? II

Pour les séquences plus spectaculaires, les harnais ne suffisent pas, alors il y a…l’avion zéro G:

zero G plane

C’est pour ça que la station ‘spéciale’ est construite en longues sections longitudinales:c’est la forme de l’avion dont ils se servent pour filmer les diverses séquences à grand spectacle. Comme on le voit sur l’image ci-dessous, la zéro G [en avion, mais ça serait exactement la même chose dans l’espace…si on pouvait y aller] rend tout mouvement extrêmement difficile, ce que les séquences filmées avec harnais (comme on l’a vu au billet précédent) ne rendent pas, mais alors pas du tout.

Zero_G

Alors de temps en temps ils se font plaisir et font la même chose pour impressionner les gogos. La scène ci-dessus, dans laquelle on retrouve notre acteur favori, Chris Hadfield, montre ce qu’on peut faire avec un peu d’entraînement dans un avion zéro G. Le plus gros inconvénient, c’est que ces séquences ne peuvent dure que 40-50 secondes, qui est le temps pendant lequel l’avion peut effectuer la manœuvre nécessaire. Alors dès qu’ils ont besoin de filmer des segments de plusieurs minutes sans montage, ils passent au studio et aux harnais.

Full_Motion

Bien joué, Chris!

Vous noterez au passage que seul lui flotte, les câbles et tout le reste semblent bien attachés.

Pourquoi une guitare? Pourquoi pas…il faut bien qu’ils s’amusent. Aussi, si on calcule la quantité d’eau qu’il faudrait à l’équipage (ils sont en général plusieurs, 4 voire 5) sur des périodes étendues, cette eau seule nécessaire requerrait presque une navette de ravitaillement par quinzaine. Et, non, ils se ravitaillent pas aussi souvent.

Publicités