Le Titanic n’a pas coulé: c’était l’Olympic

La compagnie qui opérait le Titanic, la White Star, avait fait bâtir deux navires quasiment: le Titanic et l’Olympic. Les voici:

Olympic_and_Titanic

Ce dernier fut le premier à prendre la mer. Lors de son voyage inaugural, il eut en accrochage avec un autre navire. De retour en Angleterre, il en eut encore un beaucoup plus sérieux. Le 20 September 1911 eut lieu la collision entre l’Olympic et le HMS Hawke.

01 Hawke_-_Olympic_collision

Non seulement l’Olympic était ébréché au-dessus et au-dessous du niveau de l’eau, la quille tait endommagée et le navire gîtait notablement à bâbord. [Le passager de 2ème classe Lawrence Beesley ainsi que d’autres ont fait la même remarque lors du voyage inaugural du Titanic, que le navire gîtait à bâbord.]

La commission d’enquête attribua la faute à l’Olympic (bien que les témoins aient affirmé le contraire) et la compagnie d’assurance refusa de prendre les réparations en charge. Les travaux nécessaires auraient duré des mois, pour un coût prohibitif. Le strict minimum a alors été entrepris pour que le navire puisse naviguer encore quelque temps. Notamment, l’hélice prévue originellement pour le Titanic fut placée sur l’Olympic. Il y eut enfin un 3ème incident avec rupture de l’hélice tribord.

Comment différencier les deux navires. L’Olympic avait 16 hublots sur le côté, le Titanic, 14 :

02

03

Entre la finalisation de la construction et le voyage inaugurl, le Titanic acquit (miraculeusement en toute vraisemblance) deux hublots supplémentaires:

04

Aussi, sur un navire les fenêtres étaient réparties uniformément, sur l’autre pas:

05

06

En dehors de cela les vaisseaux étaient IDENTIQUES. Le quidam moyen n’aurait pu les distinguer sans voir les noms dessus. Tout le mobilier était au nom de la White Star, pas des navires. Les noms des navires étaient affichés à la proue et la poupe, sur des plaques sur les bouées et canots de sauvetage. Il suffisait de changer ces noms pour le public n’y voit que du feu.

Il y avait du carrelage ou parquet sur les navires. Mais juste avant le voyage inaugural du Titanic, Ismay fit poser de la moquette.

Le Capitaine Smith (commandant le Titanic lors du naufrage) eut des accidents avec plusieurs des navires de la White Star (Germanic, Republic, Coptic)…La compagnie avait donc toute latitude pour exercer des pressions sur lui.

Il y avait une grève du charbon à ce moment-là. Pourtant, plusieurs marins refusèrent de monter à bord du Titnic, préférant attendre un autre navire.

Le voyage inaugural de l’Olympic se fit à plein, celui du Titanic (en fait le 2ème de l’Olympic) fut à moitié vide, alors qu’il y avait de la demande. 50 passagers annulèrent leur voyage au dernier moment, dont JP Morgan. Ce dernier fit évacuer du Titanic, au dernier moment, un stock de statue en bronze en partance pour les USA. Florence Ismay refusa de participer au voyage inaugural.

Ce fut le Capitaine Stanley Lord qui devait sauver les passagers après le « naufrage arrangé. » Le Californian, qu’il commandait, quitta Londres le 5 avril, 5 jours avant le départ du Titanic de Southampton, plein de charbon mais vide de passagers, avec un cargo de pulls en laine.Le Californian coupa les moteurs le 14 au milieu d’un champ de glace. Les ignorants de wiki diront qu’il était piégé par lesdites glace. Non, et pour preuve, le Samson, le Mount Temple, et le Carpathia naviquaient sans problème au même moment au même endroit.

L’iceberg fut repéré à au moins 800 m de distance. Comme l’affirmeront d’autres capitaines de navires lors de l’enquête, naviguer entre les icebergs est normal, on peut les voir jusqu’à 8-9 kms, suffisamment en avance pour les éviter, et même par une nuit sans lune, ce qui n’était pas le cas le 10.

07

08

Le Titanic avait le temps nécessaire pour éviter par l’iceberg. Il ne l’a pas fait délibérément.

Il a fallu:

35 minutes avant que la 1ère fusée de détresse et le 1er message de secours soient envoyés.

45 minutes avant de démarrer les pompes et préparer les canots de sauvetage.

1h25 avant que le premier ne soit largué

Voilà la position des différents navires dans ces eaux-là après que le Titanic a coupé les moteurs pour la dernière fois. En rouge, le Titanic. A sa droite, la position qu’il avait selon le navigateur (il s’est trompé d’une vingtaine de kilomètres). Au nord-ouest, le Californian du Cpt Lord qui devait leur porter secours.

09

10

Le Titanic envoya des fusées de détresse rouges, blanches, et bleues

Au même moment des fusées blanches seules sont tirées, en toute vraisemblance du Samson (sur place pour pratiquer une pêche illégale). Ces dernières sont visibles du Californian et Capitaine Lord demande spécifiquement de quelle couleur elles sont. ‘Blanches’ lui répond-on. Il suppose – à raison – qu’elles ne viennent pas du Titanic, c’est pourquoi son navire ne bouge pas d’un poil (il attendait des fusées tricolores).

Pendant ce temps sur le Titanic, ils laissaient des canots de sauvetage partir à moitié vide.

Le Californian rejoignit le Titanic le matin, mais le Carpathia était déjà sur place.

Le gouvernement de Lord Asquith a aidé à enterrer l’affaire. Des dizaines de milliers de licenciements potentiels en Irlande du nord auraient mis les Anglais en position insoutenable face aux Irlandais. De plus, la White Star devait mettre ses navires à disposition en cas de guerre, ce fut une clause ajoutée pour permettre la vente de la compagnie à JP Morgan. Or, les rumeurs de guerre avec l’Allemagne se faisaient de plus en plus fortes.

Harold Sanderson, représentant les chantiers navals Harland and Wolff, au cours de l’enquête publique, employa le nom ‘Olympic’ au lieu de ‘Titanic’ de manière répétée.

Le Titanic avait coûté 10 millions $. La Lloyd’s aurait dû l’assurer pour 7,5M. Mais pour la 1ère semaine commençant par le voyage inaugural, la White Star paya une forte somme pour augmenter la prime. 5 jours après le naufrage, la Lloyd’s paya 12,5 M $ à la White Star.

Voilà ce qu’on vit sur le lieu du naufrage:

11

On distingue la référence de l’hélice, originellement prévue pour le Titanic mais placée sur l’Olympic au cours des travaux de réparations de ce dernier.

Derrière les lettres du nom du navire qui sont déjà tombées on peut distinguer les traces d’un ‘M’ et d’un ‘P’.

12

Si Cameron avait fait un film sur une escroquerie à l’assurance, peu de monde serait allé le voir. Merci Hollywood.

Voilà la première vidéo de la série de laquelle les captures d’écran sont prises.

Publicités